Accès Rapide
S'identifier

Pourquoi le boycott par les réseaux sociaux est illégal

Par Eric Gardner de Béville, juriste, consultant et membre du Cercle Montesquieu.

L’avènement de Facebook, Twitter, Weibo Chine ou Orkut Inde a transformé la communication entre « mondoyens » globaux, c’est-à-dire les citoyens du monde, pour faire pression sur les gouvernements, entreprises et groupements. Tel est le pouvoir extraordinaire des réseaux sociaux. Toutefois, l’appel au boycott est souvent illégal en France et dans l’UE.

Déjà abonné ? Identifiez-vous. S'identifier
ou découvrez notre offre spéciale d'abonnement
abonnez-vous
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format