Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Site Web : la conduite du projet

Par <strong>Charlotte Vier - Avocom</strong>

A juste titre, les avocats ont pris conscience qu’ils ne pouvaient plus se passer d’une vitrine web. Entre la plaquette et le site, si des contraintes budgétaires les obligent à arbitrer, beaucoup de cabinets optent en priorité pour le second.

Qu’il s'agisse d’une petite, moyenne ou grosse structure la création d’un site internet est toujours un projet lourd qui nécessite du temps, l’investissement des avocats du cabinet, et doit être conduit par des professionnels. Comme dans tous les projets de management, d’organisation ou de marketing impliquant une réflexion sur le positionnement et la stratégie du cabinet, il est essentiel de mettre en place des process de gestion, de suivi et de validation.

La première étape consiste donc à désigner en interne un comité de pilotage restreint mais représentatif des différences de génération, de culture ou d’expertise du cabinet. Un projet web implique des phases de réflexion, de choix des prestataires et de validation. Le comité de pilotage prendra seul certaines de ces décisions et ne présentera à l’assemblée des associés que les options les plus importantes.

Une des premières missions de ce comité sera évidemment de choisir les prestataires chargés de la réalisation du site. Il est impératif de consulter plusieurs prestataires. Les critères décisifs ne peuvent pas se limiter aux montants des devis. L’expérience des prestataires, leurs références, leur souplesse et leur capacité à s’adapter aux contraintes des avocats ou encore leur disponibilité sont également essentiels à la réussite du projet. Il est par ailleurs recommandé de ne pas multiplier les prestataires ; le choix d’en faire travailler plusieurs en parallèle peut se révéler coûteux mais surtout générateur de retards et de complications.

Interviennent généralement sur le site web :
- un graphiste ou web designer, chargé de la création graphique et de la mise en page
- un programmeur chargé du développement des éléments purement techniques
- un rédacteur pour le contenu
- un chef de projet qui coordonne ces différents intervenants, conseille le client sur la conception même du site, établit le cahier des charges et s’assure de son respect.
Le choix d’une agence qui interviendra en direction de projet et qui dispose de toutes les ressources précitées nous paraît le plus efficace pour la conduite du projet Web.

Le prestataire choisi, le comité de pilotage finalise avec lui le cahier des charges :
- site vitrine / site complexe à valeur ajoutée
- site en français / site bilingue ou plus
- site statique / site dynamique (c’est-à-dire pouvant être mis à jour en interne avec un back office convivial et très simple d’utilisation)
- définition de l’ambiance graphique générale
- établissement de rétro planning
- finalisation du budget

Le budget :
Impossible de se prononcer sur un devis type pour un projet Web. Reste une certitude : selon les prestataires auxquels on s'adresse, les mêmes prestations peuvent parfois varier du "low cost" à une regrettable surenchère. Il est donc indispensable d’obtenir des devis précis listant et détaillant les prestations, encadrant les dépassements (où s’arrêtent les prestations dues au titre du devis initial et quand commencent les corrections d’auteur, c’est-à-dire la facturation à l’heure pour toutes les interventions non prévues au devis ou les modifications demandées sur des listes et pages validées).

 

Forum anti-corruption de l’OCDE

- 418 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Ouverture de bureau Brandeis Paris

- 585 vues

Le cabinet d’avocats bureau Brandeis ouvre ses portes à Paris. Il se compose de quatre associés, Marc Barennes, Sarah Subrémon,...

Forum anti-corruption de l’OCDE

- 418 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Shake the Law, 2e édition

- 472 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Concentrations en 2020

- 445 vues

Dechert publie DAMITT (Dechert Antitrust Merger Investigation Timing Tracker), un rapport sur les tendances du contrôle des concentrations par les...

LCB/FT : un nouvel outil

- 485 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne