Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Cinq cabinets sur l’IPO de Farfetch

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires n°1367 - du 08 octobre 2018

La plateforme e-commerce britannique Farfetch, dédiée aux vêtements et accessoires de luxe, s’est introduite sur le New York Stock Exchange le 21 septembre dernier. Elle a cédé plus de 42 millions d’actions sur le marché, levant à cette occasion 885 M$.

La valorisation de l’entreprise, fondée il y a 10 ans par l’entrepreneur portugais José Neves, a atteint 7 Md$ lors de son IPO. Farfetch et ses actionnaires avaient fixé le prix à 20 $ par action, au-dessus de la fourchette indicative retenue entre 17 et 19 $. Le titre s’est toutefois ouvert à 27 $, atteignant 28,45 $ à la clôture, soit une hausse de 42,25 %.

Farfetch a annoncé au premier semestre 2018, des pertes atteignant 68 M$ contre 29 M$ l’an dernier à la même période.

Mais, la société compte de solides investisseurs, comme la famille Pinault. En février dernier, elle a même fait entrer Chanel à son capital.

Le géant chinois de l’e-commerce, JD.com, déjà actionnaire de l’entreprise après y avoir investi 397 M$ en juin 2017, a profité de l’entrée en Bourse pour acquérir des actions supplémentaires dans le cadre d’un placement privé.

Enfin, en 2016, la société avait également bouclé une série F de 110 M$, essentiellement abondée par les trois nouveaux entrants de l’époque, Temasek, IDG Capital Partners et Eurazeo Croissance.

Actionnaire minoritaire de la société londonienne depuis cette date, ce dernier ayant investi 25 M$, Eurazeo a conservé sa participation dans le cadre de l'IPO. À la clôture du premier jour de cotation, sa participation était valorisée 106 M$.

Les bureaux de New York et de Londres de Latham & Watkins ont conseillé FarFetch en marchés de capitaux.

Baker McKenzie a épaulé un autre groupe d’actionnaires, incluant Eurazeo, avec Matthieu Grollemund, associé, et Hélène Parent.

À Londres, Sanghaï et New York, Orrick a épaulé les actionnaires JD.com, Conédast, ainsi que Vitruvians Partners, ce dernier cédant ses actions.

Fenwick & West a représenté les souscripteurs, Goldman Sachs, J.P. Morgan, Allen & Co and UBS.

Allen & Overy a représenté les assureurs.

Concentrations en 2020

- 421 vues

Dechert publie DAMITT (Dechert Antitrust Merger Investigation Timing Tracker), un rapport sur les tendances du contrôle des concentrations par les...

Les mouvements de la semaine - n°1478

- 487 vues

Chaque semaine dans la Lettre des Juristes d’Affaires, retrouvez les mouvements des acteurs qui font le droit des affaires. La rédaction vous...

Concentrations en 2020

- 421 vues

Dechert publie DAMITT (Dechert Antitrust Merger Investigation Timing Tracker), un rapport sur les tendances du contrôle des concentrations par les...

LCB/FT : un nouvel outil

- 459 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne