Accès Rapide
S'identifier

« L’impact sur nos activités vient surtout des difficultés de chaîne d’approvisionnement »

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Frédérique Berthier-Raymond, group general counsel & company secretary d’Imerys, explique les difficultés liées à la chaîne d’approvisionnement et à la logistique dans un groupe à l’implantation mondiale.

Comment votre secteur d’activité et votre entreprise ont-ils été impactés ?

Le secteur d’activité dans lequel Imerys, groupe industriel international spécialisé dans les minéraux industriels, opère n’est, du fait de sa diversité, pas spécifiquement impacté par la crise sanitaire liée au Covid-19, Imerys servant tout aussi bien le secteur des biens de consommation que la construction, la fonderie ou l’automobile. La crise sanitaire a dans un premier temps impacté nos sites de production en Chine, contraints pour la plupart de fermer temporairement, et ainsi leurs ventes locales et exportations mais également nos exportations. Depuis que la crise sanitaire s’est étendue au monde entier, le groupe Imerys a dû faire face à des demandes de fermeture dans certains pays où il est implanté du fait de mesures locales de confinement strictes, par exemple en Afrique du Sud ou en Inde. Mais nous avons pu, dans bon nombre de cas, maintenir nos sites ouverts compte tenu des industries essentielles que nous servons, en maintenant des conditions de sécurité optimales pour nos collaborateurs et nos partenaires. Imerys fournit en effet des produits et des solutions pour la fabrication de médicaments et d’équipements médicaux, tels que les gants destinés aux personnels de santé et le caoutchouc, utilisés pour les bouchons des solutions injectables. Nos produits et nos solutions sont également utilisés par l’industrie agroalimentaire et de nombreuses autres industries qui contribuent au quotidien des populations. Hormis ces cas exceptionnels de fermeture d’usine, l’impact sur nos activités vient finalement principalement des difficultés de chaîne d’approvisionnement et logistiques pour être fournis en matière première et acheminer nos produits chez nos clients. 

Quels sont les sujets juridiques urgents auxquels vous avez dû faire face ?

Les équipes juridiques dédiées à nos opérations ont dû gérer dès le début de la crise de nombreux sujets, inédits dans leur teneur ou leur ampleur : négociation avec les autorités locales pour le maintien de nos opérations industrielles et minières servant des activités essentielles, chaque pays ayant ses propres critères et processus d’autorisation en la matière ; négociation urgente de nouvelles conditions d’approvisionnement de certains produits ; assistance à la sécurisation de nouvelles chaînes logistiques d’approvisionnement, le tout dans un souci d’assurer le maintien de nos opérations et le meilleur service possible à nos clients. Nos équipes centrales ont quant à elle été mobilisées sur des sujets moins opérationnels mais tout aussi cruciaux, tels que l’organisation de notre assemblée générale dans des conditions exceptionnelles de huis clos ou encore le conseil pour le strict respect des règles de protection des données personnelles. 

Comment votre département accompagne-t-il le dirigeant dans le pilotage de l’entreprise dans ce contexte exceptionnel ?

Une cellule de crise, qui se réunit tous les jours, a été mise en place. Le département juridique y participe pour conseiller les fonctions centrales et la direction générale sur l’ensemble des aspects juridiques de la crise sanitaire, mais également pour contribuer, à l’instar des autres participants, à définir les règles et protocoles permettant d’assurer la santé et la sécurité de nos collaborateurs, de leurs familles et de tous nos partenaires.

Même s’il est trop tôt pour en tirer l’ensemble des enseignements, que nous enseigne cette crise sur la place que pourrait occuper demain le juriste ?

Cette crise est l’occasion pour le juriste de prouver son rôle central, comme il le fait au jour le jour mais dans un contexte qui le met encore plus en lumière. Un « expert opérationnel qui a du recul », comme nous aimons le dire à la direction juridique d’Imerys, pour accompagner l’entreprise dans l’ensemble de ses problématiques, multifacettes et complexes, pour trouver des solutions juridiques innovantes et promouvoir, dans toutes les actions de l’entreprise, ses valeurs fondamentales de probité et d’éthique.

Rapport d’activité 2019 de l’AFA

- 443 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Rapport d’activité 2019 de l’ADC

- 440 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Les deals de la semaine - n°1453

- 442 vues

Chaque semaine dans la Lettre des Juristes d’Affaires, découvrez les principales opérations de la semaine sur lesquelles sont intervenus...

Rapport d’activité 2019 de l’AFA

- 443 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Rapport d’activité 2019 de l’ADC

- 440 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le Cercle Montesquieu rejoint l’ECLA

- 452 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne