Accès Rapide
S'identifier

Muriel Pariente et son équipe en social rejoignent Ashurst

Ashurst se dote d’une pratique sociale de grande qualité. Le cabinet qui avait connu le départ de Nataline Fleury et de son équipe, en novembre dernier, pour Gibson Dunn (cf. LJA n° 1419) n’a pas tardé à reconstituer son équipe.

Et en plus avec une avocate très reconnue pour son professionnalisme et son savoir-faire : Muriel Pariente. Elle est accompagnée de ses deux collaborateurs, Laura Berdugo-Donnersberg et Jordan Cohen.

Elle intervient, en conseil comme en contentieux, sur les principaux domaines du droit du travail français : assistance des entreprises dans la mise en place de plans sociaux ou des licenciements individuels, relations avec les instances représentatives du personnel et les syndicats, négociation d’accords collectifs, transferts d’activités et règles TUPE, etc. Diplômée d’un DEA de droit privé (Paris I, 1995), elle a débuté sa carrière chez Winston & Strawn en 1999, avant de suivre son associée référente, Dominique Mendy, chez Hogan & Hartson en 2005.

Elle en avait été cooptée un an plus tard au rang d’associée pour développer sa pratique auprès de grands groupes français et anglosaxons, notamment du secteur de la pharmacie et de l’industrie musicale. Elle était devenue responsable de la pratique contentieuse du pôle Social du cabinet, devenu ensuite Hogan Lovells.

En rejoignant Ashurst, elle met un terme à plus de vingt ans passés aux côtés de Dominique Mendy. C’est une sorte de prise d’indépendance qu’Ashurst lui a proposée, en lui offrant par ailleurs le titre de responsable du département

Social du bureau parisien. Elle devient également la sixième femme associée du cabinet à Paris, qui en compte 19 au total. « Le bureau est en plein essor depuis un peu plus de deux ans et je souhaite m’inscrire dans cette belle dynamique de développement », explique-telle avec entrain.

Dotée d’un chiffre d’affaires intéressant pour la firme du Silver Circle, elle présente une activité stand alone développée, notamment en contentieux Ursaff et prud’homal. Mais elle s’inscrit également dans une volonté de partage avec l’équipe corporate, pour l’instant dotée de trois associés : Anne Reffay, Vincent Trevisani et Noam Ankri – ce dernier exerçant également sur des situations de distressed M&A pour laquelle les ponts avec la pratique sociale semblent naturels. Rappelons que le cabinet cherche toujours à donner les clés de sa pratique corporate à « une locomotive », comme le précise lui-même le managing partner, Philippe None.

Gageons que l’arrivée de Muriel Pariente soit suivie d’un nouveau beau recrutement, cette fois-ci en fusions-acquisitions.

Rapport d’activité 2019 de l’ADC

- 414 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Les deals de la semaine - n°1453

- 422 vues

Chaque semaine dans la Lettre des Juristes d’Affaires, découvrez les principales opérations de la semaine sur lesquelles sont intervenus...

Rapport d’activité 2019 de l’ADC

- 414 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le Cercle Montesquieu rejoint l’ECLA

- 452 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Voter aux AG avec la blockchain

- 453 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne