Accès Rapide
S'identifier

Création du cabinet Berry Avocats

Par Ondine Delaunay

Alors que le tribunal de commerce de Paris a prononcé la liquidation judiciaire d’Andersen Tax & Legal/STC Partners juste avant la trêve hivernale, c’est une nouvelle aventure qui démarre pour une grande partie des associés.

Delphine Bariani, Stéphanie Desprez, Angélique Vibert, Pierre Bouley et Etienne Pujol annoncent en effet la création de Berry Avocats.

Installé rue de la Tour-des-Dames, dans le quartier Trinité, le cabinet pluridisciplinaire, déjà composé de cinq associés et d’une quinzaine d’avocats, se positionne auprès d’une clientèle d’entreprises midcap françaises ou filiales de groupes étrangers installées dans l’hexagone, ainsi qu'aux côtés des entrepreneurs et de leurs partenaires acteurs du private equity (fonds d’investissement, business angels ou family office).

« Nous souhaitons offrir à nos clients une offre de service intégrée en juridique, fiscal et social pour les accompagner sur l’ensemble de leurs problématiques transactionnelles, leurs projets de croissance, de développement ou de réorganisation », introduit Etienne Pujol qui intervient en droit social. Parce que les sujets de concurrence et la protection des actifs immatériels sont au cœur de la stratégie de l’entreprise, l’associée Angélique Vibert propose également une offre en droit économique et propriété intellectuelle.

Delphine Bariani, associée en M&A et private equity, précise : « Pour accompagner nos clients à l’international dans leurs projets de développement, nous comptons nous servir des relations solides et pérennes que nous avons tissées avec de nombreux confrères étrangers ».

Les associés, Pierre Bouley et Stéphanie Desprez, spécialistes en corporate tax, ajoutent : « Nous nous connaissons pour certains depuis quinze ans. Nous travaillons de manière parfaitement intégrée et coordonnée sur les dossiers, chacun apportant sa pierre à l’édifice dans l’intérêt du client ».

On ne sent pas l'épaisseur d’un papier à cigarette entre les associés, l’entente est amicale même si les épisodes récents ont heurté les esprits. Hors de question que la structure soit un cabinet de fondateurs. C’est une construction collective. Et le nom choisi s’inscrit d’ailleurs dans cette idée. Pas de patronyme, pas d’acronyme.

Dans un cadre dynamique et serein, l’ambition est de développer Berry Avocats durant l’année 2020 pour atteindre une trentaine d’avocats.

Plusieurs lignes de services sont d’ores et déjà visées : le corporate, le contentieux/restructuring, et l’immobilier. Mais une chose est sûre : les recrutés devront s’inscrire dans cette même envie de partage, de créativité et d’éthique.

abonnez-vous
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format