Accès Rapide
S'identifier

Alexandra Bigot quitte Willkie pour Latham

Par Ondine Delaunay

Enfin ! Latham & Watkins a enfin trouvé sa perle en restructuring ! On savait que la firme cherchait à renforcer sa pratique depuis plusieurs années. Et nombre de commentateurs s’attendaient, il y a quelques temps, à voir arriver Guilhem Bremond. Mais c’est bien Alexandra Bigot qui sera en charge du département Restructuring & Special Situations de Latham à Paris.

Elle y retrouve Xavier Farde, un ami de longue date, rencontré sur les bancs de HEC, et bien sûr son ancien managing partner, Jacques-Philippe Gunther, qui a rejoint le cabinet il y a deux ans.

Le mercato des spécialistes du restruturing ne cesse pas de nous étonner ! On pensait Alexandra Bigot liée à vie à Willkie Farr & Gallagher, firme au sein de laquelle elle a débuté comme fiscaliste en 1991 et dont elle a contribué à créer le département Restructuring en 2003. Mais l’associée star de la place a finalement choisi de tourner une page pour en ouvrir une nouvelle chez Latham. Elle est accompagnée d’une partie de son équipe de collaborateurs.

Dans un univers qui a longtemps été très masculin, Alexandra Bigot a été l’une des premières femmes associées -sans doute avec Patricia Le Marchand – à intégrer le microcosme des plus grands spécialistes de la matière. Son expertise technique, aussi bien financière que juridique, alliée à une force de travail incroyable et à un style très direct, confèrent à l’avocate une dimension quasi-hors norme.

Elle accompagne des entreprises, des actionnaires, sponsors ou hedge funds, dans le cadre de leurs restructurations financières extra-judiciaires et présente une forte expérience des renégociations de LBO en difficultés.

Elle conseille également des investisseurs, fonds d’investissement et fonds de retournement lors d’investissements dans le cadre de procédures collectives, ou en amont de la phase judiciaire. Parmi les grands dossiers récents sur lesquels elle est intervenue, citons Mecachrome, Vivarte, Cromology, Bourbon, Famar, ou encore Camaïeu.

Chez Willkie Farr, elle a toujours formé des duos efficaces avec des associés rompus aux procédures judiciaires.

Maurice Lantourne a succédé à Jean-Dominique Daudier de Cassini, avant de passer le flambeau à Lionel Spizzichino.

Chez Latham, c’est l’associé Hervé Diogo Amengual qui aura cet honneur.

L’équipe travaillera en outre avec les bureaux de Londres et de New York qui, eux aussi, se sont récemment renforcés en la matière.

Cinq cabinets sur le MBO de Telenco

- 453 vues

Afin de continuer le déploiement de ses équipements passifs pour réseaux de télécoms en fibre optique, en France et...

Voter aux AG avec la blockchain

- 424 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne