Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Du difficile rachat d’Areva NP par EDF

Par Chloe Enkaoua

Depuis février 2015, EDF négocie l’acquisition d’une participation majoritaire dans le capital de la société Areva NP, la filiale d’Areva spécialisée dans l’ingénierie des réacteurs des centrales nucléaires. Mais entre les nombreux obstacles liés à un contentieux en cours chez Areva et les anomalies de fabrication détectées dans l’usine du Creusot, le chemin est long et pour le moins périlleux. Trois questions à Hervé Pisani, associé de Freshfields Bruckhaus Deringer à Paris, conseil d’EDF.

Quelle est la genèse de cette opération et où en est-elle actuellement ?
Hervé Pisani : Nous conseillons EDF depuis février 2015 dans le cadre du projet de prise de contrôle des activités de conception et de construction de centrales nucléaires, exploitées par Areva NP, filiale d’Areva SA. La transaction est toujours en cours : Areva et EDF ont conclu le 28 juillet dernier un protocole d’accord non engageant. Nous finalisons en ce moment les discussions en vue d’une signature dans les prochaines semaines, sous réserve de l’achèvement des procédures de consultation des institutions représentatives du personnel.

Qu’est-ce qui a freiné à ce point l’aboutissement de cette opération ?
H.P. : Il s’agit d’une opération par nature complexe, dans un contexte de réorganisation de la filière nucléaire française. Certaines difficultés spécifiques ont notamment fait l’objet d’une attention particulière. La presse s’est largement fait l’écho des difficultés rencontrées par Areva dans le cadre du chantier OL3, actuellement en cours à Olkiluoto, en Finlande. Areva y avait lancé le chantier de son premier réacteur EPR et avait conclu avec son client finlandais TVO un contrat clé en main. Ce projet a pris beaucoup de retard et donné lieu à un contentieux entre Areva et son client finlandais, avec de forts enjeux financiers, actuellement soumis à arbitrage. Après avoir analysé les implications de ce projet, EDF a toujours dit très clairement que, d’une manière ou d’une autre, l’entité dont elle prendrait le contrôle, regroupant les activités comprises dans le périmètre de l’opération ainsi que ses actionnaires autres qu’Areva, devraient être “immunisés” contre les risques et les coûts du chantier OL3. Areva et EDF ont d’abord privilégié une approche collaborative avec TVO. Cette approche n’ayant pas prospéré, il a fallu revenir à un schéma aux termes duquel les contrats OL3 et les moyens nécessaires à l’achèvement de ce chantier seraient conservés par Areva, dans le respect des accords conclus avec TVO, EDF acquérant le contrôle d’une entité au sein de laquelle seraient regroupées les seules activités relevant du périmètre de l’opération. Il a également fallu traiter les conséquences attachées à la découverte par Areva d’anomalies dans le contrôle qualité aux forges du Creusot.

Cette reprise est-elle synonyme d’une réorganisation de l’industrie nucléaire française ?
H.P. : Oui. Cette opération est une étape importante pour la filière nucléaire française. À l’issue de cette opération, EDF deviendrait non seulement un exploitant mais également un concepteur et un constructeur de centrales, Areva conservant pour sa part les activités amont (traitement de l’uranium) et aval (traitement des déchets nucléaires).

Deyla Partners accueille Olivier Laffitte

- 485 vues

Deyla Partners annonce l’arrivée d’Olivier Laffitte, spécialiste du droit public des affaires, de la construction et de l’environnement.

Le cabinet Racine condamné en appel

- 574 vues

Un arrêt de la cour d’appel de Paris a condamné le cabinet Racine à payer la somme de 100 000 € à l’un de ses...

Médiation franco-allemande

- 485 vues

La chambre franco-allemande de commerce et d’industrie se dote d’un centre de médiation spécialisé dans la résolution...

Avosial

- 480 vues

Lors de la séance du 6 octobre 2021, le bureau du syndicat d’avocats d’entreprises en droit social Avosial a élu, pour un mandat...

Conférence annuelle de l’AFA

- 500 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le private equity a le vent en poupe

- 538 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

The future of work

- 582 vues

Herbert Smith Freehills vient de publier la deuxième édition de son étude The future of work, qui traite notamment de l’impact...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne