Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

L’avocat coureur de fond

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires n°1368 du 15 octobre 2018
Par Ian De Bondt, directeur associé chez Fed Légal

L’idée de cet article a germé lors d’un déjeuner avec l’associé d’un cabinet d’avocats. Ce dernier s’est rendu il y a quelques mois à une conférence sur l’attractivité des cabinets pour les jeunes collaborateurs. Il y intervenait en compagnie de deux confrères. Ces derniers étaient dirigeants de « grands cabinets » et tenaient un discours qui se voulait moderne mais qui me semble dangereusement faux. « Venez chez nous, éclatez-vous », tel était leur slogan. Est-ce vraiment ce que souhaite entendre un jeune avocat qui sort de 7 ans d’études et avec un minimum d’ambition ?

Respecter son jeune collaborateur, c’est opter pour un langage de vérité et lui préciser que ce métier est un marathon, une course de fond durant laquelle l’abnégation et l’humilité sont les maîtres mots.

Le métier d’écrivain n’est pas le même, mais Murakami dans « Autoportrait de l’auteur en coureur de fond » parle des écrivains comme de besogneux qui doivent « creuser un trou profond avant de découvrir la source de la créativité ». Il faut du talent comme dans toute activité, intellectuelle notamment, mais sans la concentration, la persévérance et « un travail semblable à l’entraînement musculaire », aucun résultat n’est possible.

Croire que c’est en vendant du « fun » qu’on va attirer les Millenials est, selon moi, une double erreur. Le premier risque est de dénaturer le métier d’avocat qui est avant tout un métier de patience, d’endurance, où seule la répétition des efforts est payante. On ne naît pas avocat, on le devient en travaillant.

Le second danger est d’engager les mauvaises recrues, ceux qui justement n’ont pas compris ce qu’impliquait cette profession.

En tant que recruteur, je peux affirmer que plus de la moitié des personnes que je rencontre en entretien ne sont pas faites pour ce métier. Ce n’est pas un jugement de valeur, mais il faut vouloir devenir avocat et identifier ses leviers de motivation avant de se lancer dans cette carrière.

Les jeunes d’aujourd’hui ont leurs particularités, tout comme ceux d’hier, ni plus, ni moins. Pour attirer, fidéliser et pouvoir compter sur des collaborateurs engagés, se focaliser sur les leviers que sont la rémunération et les conditions de travail est une solution de facilité. La formation, la reconnaissance, l’épanouissement au travail sont des leviers moins facilement identifiables, demandant plus de travail pour le manager, mais sans doute bien plus fiables.

Il est plus intéressant de reconnaître vos collaborateurs pour ce qu’ils sont et pas seulement pour ce qu’ils produisent. Et pour cela de travailler sur vos valeurs communes afin de donner du sens à leur quotidien.

Création du cabinet Nexa Avocats

- 501 vues

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière fondent Nexa Avocats, une boutique de droit fiscal qui opère la jonction entre la fiscalité...

DAYONE DAY ONE

Le Covid, nouveau risque juridique

- 472 vues

Le cabinet de conseil Day One vient de publier son Baromètre 2020 des risques juridiques des sociétés du CAC 40, qui synthétise...

Deux cabinets sur la cession de CGRM

- 438 vues

Soucieux de se recentrer sur son cœur de métier, Gras Savoye Willis Towers Watson est en négociations exclusives avec SPVie Assurances...

Création du cabinet Nexa Avocats

- 501 vues

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière fondent Nexa Avocats, une boutique de droit fiscal qui opère la jonction entre la fiscalité...

Création du cabinet Ollyns

- 717 vues

Le cabinet Ollyns ouvre ses portes à Paris, au 29, rue Fortuny, dans le dix-septième arrondissement.

DAYONE DAY ONE

Le Covid, nouveau risque juridique

- 472 vues

Le cabinet de conseil Day One vient de publier son Baromètre 2020 des risques juridiques des sociétés du CAC 40, qui synthétise...

Pierre Gide, une vie d’avocat

- 427 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne