Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Ne laissons pas nos valeurs à la porte du cabinet !

Par Emmanuelle Vignes

Un client demande à être accompagné avec son équipe. Il se plaint que ses collaborateurs « jouent en solo », ne s’entraident pas. Pire : dès qu’ils le peuvent, ils se « glissent des peaux de bananes ». Du coup, la méfiance est reine. L’ambiance est de plus en plus mauvaise au sein de l’équipe. Chacun travaille dans son coin.

Le client a conscience que le travail gagnerait en qualité si les valeurs qui tournent autour de la solidarité et du respect, étaient davantage présentes au sein du cabinet et en particulier dans son équipe.

Nous décidons d’organiser un séminaire d’une journée dans ce sens. Chacun reconnaît « se protéger de l’autre », se sentir peu ou pas soutenu dans les « coups durs ». Un travail est alors réalisé sur les valeurs autour desquelles ils désirent vivre leur métier d’avocat : respect de chacun ; respect du travail de l’autre ; entraide ; ponctualité ; intégrité ; professionnalisme ; etc.

La journée se termine et chacun quitte le séminaire satisfait de ces nouvelles « règles » de fonctionnement, basées sur des valeurs - sincèrement - partagées.

Quelques mois plus tard, le client revient sur le sujet : « au début, j’ai vu un progrès. Puis, très vite, plus rien. C’est comme avant ! Ils sont indécrottables ! Que dois-je faire ? ».

En revoyant les personnes de l’équipe, une à une, les mêmes remarques sortent à propos de l’associé : « Il nous parle de respect de la personne… Et il nous hurle dessus comme à des abrutis. Il nous parle de respect du travail de l’autre… Et ne fait jamais un compliment, ne nous associe pas au résultat. Il nous parle d’intégrité… et nous savons bien que certaines factures sont gonflées par des frais qui n’ont rien à voir avec le dossier (i.e. notes de taxi). Etc. ».

Que se passe-t-il ?

En réalité, cet associé et les membres de son équipe sont tout à fait sincères quand ils expriment leur volonté de travailler selon les valeurs qu’ils ont eux-mêmes énoncées. D’ailleurs ce sont des valeurs qu’ils portent dans leur vie privée. Mais lorsqu’ils se sont retrouvés dans le stress de leur réalité au cabinet, chacun a repris ses « bonnes vieilles » habitudes. En commençant par l’associé ! Bien entendu, cela n’a pas échappé aux collaborateurs pour qui, du coup, la démarche manque totalement de crédibilité. Et l’associé a perdu la sienne au passage, sur ce terrain du moins.

De la cohérence avant toute chose

Lorsque nous décidons de construire un esprit d’équipe autour de valeurs, il est essentiel qu’au niveau opérationnel il y ait une réelle cohérence et que cela se concrétise dans nos principes d’organisation et de gestion ! Et je n’aborde pas ici la question de l’éthique. Mais si ces trois niveaux ne sont pas alignés chez nous, nous perdons en puissance (ici entendue comme notion positive du pouvoir) et en efficacité. Et le contraire est vrai : si nous appliquons les principes que nous énonçons à nos équipes, nous gagnons en efficacité et en performance !

Si le leader, en l’occurrence l’associé, n’applique pas la règle, comment imagine-t-il demander aux autres de l’appliquer ?

Nous gagnerions tous à viser à être cohérent plutôt qu’à être exemplaire. Nous avons tous nos moments de faiblesse et c’est normal. Mais comment peut-il demander à son équipe de l’entraide, s’il ne se positionne pas en « ressource » pour elle en cas de difficultés ? Comment demander aux gens de se respecter, de le respecter, s’il leur parle mal ou les ignore ? Etc.

Ne laissons pas nos principes à la porte du cabinet. Veillons à ce qu’ils teintent chacune de nos actions et notre relation aux autres. Chacun y gagnera et à bien des niveaux. Á commencer par nous-mêmes.

Ouverture de bureau Brandeis Paris

- 463 vues

Le cabinet d’avocats bureau Brandeis ouvre ses portes à Paris. Il se compose de quatre associés, Marc Barennes, Sarah Subrémon,...

Concentrations en 2020

- 427 vues

Dechert publie DAMITT (Dechert Antitrust Merger Investigation Timing Tracker), un rapport sur les tendances du contrôle des concentrations par les...

Ouverture de bureau Brandeis Paris

- 463 vues

Le cabinet d’avocats bureau Brandeis ouvre ses portes à Paris. Il se compose de quatre associés, Marc Barennes, Sarah Subrémon,...

Concentrations en 2020

- 427 vues

Dechert publie DAMITT (Dechert Antitrust Merger Investigation Timing Tracker), un rapport sur les tendances du contrôle des concentrations par les...

LCB/FT : un nouvel outil

- 463 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne