Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Je procrastine. C’est grave ?

Par Emmanuelle Vignes - emmanuelle.vignes@gmail.com - Twitter : @evignes

Parmi les sujets encore tabous et souvent « évités », il y a celui de la procrastination. Pourtant, lequel d’entre nous n’a pas reporté une décision ou une tâche au lendemain - voire « à plus tard » ? Lequel d’entre nous, là, aujourd’hui, n’a pas en tête une chose qu’il doit faire depuis des mois ?

  • Est-ce que c’est grave ?

Cela dépend de la nature des tâches ou des décisions bien entendu, mais aussi de l’ampleur du phénomène de procrastination dans notre vie. Il y a les actions à mener au bureau qui fermentent depuis des semaines, là, au bas de la pile : elles concernent en général la vie du cabinet et moins les dossiers. Cependant, elles restent importantes ; il y a les événements que nous devons mettre en œuvre et qui ont une importance relative pour nous, ou dont nous sous-estimons l’importance ; il y a aussi les moments de repos, de loisirs, de ressourcement sans cesse reportés ; les rendez-vous médicaux qu’on ne prend pas ; et les rendez-vous familiaux qu’on passe à la trappe, comme honorer la promesse faite à un de ses enfants d’aller le voir répéter sa pièce ou s’entraîner au foot ; etc.

  • Pourquoi procrastinons-nous ?

Parmi les différentes raisons, on trouve :
- la peur : de rater ou au contraire de réussir, la peur de l’avenir impacté par la mise en place de l’action. La peur du vide/de l’ennui : quand j’aurai fait cela qu’est-ce qu’il me restera ?
- le souci de la perfection : comme je ne pourrai pas faire parfaitement cette tâche, j’attends d’avoir plus de temps (qui ne vient pas) ;
- l’absence du sens des priorités : je privilégie mon travail par rapport à ma santé ;
- le manque d’organisation ;
- de l’inertie, le sentiment d’apathie : tout est plus difficile ;
le manque de confiance en soi ;
- le manque de perception de la satisfaction immédiate.

Parfois nous cumulons les raisons.

Procrastiner ne veut pas dire que nous ne faisons rien. Au contraire, parfois nous croulons sous les « to do lists », celles de la sphère professionnelle et celles de la sphère privée. Mais ces tâches à réaliser viennent le plus souvent toucher à des problématiques chez nous dont nous sommes plus ou moins conscients.

  • Et maintenant on fait quoi ?

Voici une méthode que je vous propose pour sortir de cet état :
1 – Écrire chaque jour sur son agenda les trois tâches les plus importantes/urgentes à réaliser (trois maximum !) ;
2 – Faire ce que vous avez à faire le plus tôt possible dans la journée. Dès que vous le pouvez (mettre des alarmes sur votre smartphone éventuellement pour vous aider) ;
3 – S’il en reste ( !), sur les trois tâches, les faire dès que votre emploi du temps le permet ;
4 – Vous récompenser immédiatement et pendant quelques minutes après chaque action par quelque chose qui vous fait du bien ;
5 – Et si vous persistez dans votre procrastination : commencer par ne pas culpabiliser (culpabiliser nous empêche de nous responsabiliser) et vous pardonner à vous-même ; puis encouragez-vous ; et enfin faites dans l’heure ou dans la journée une chose pour quelqu’un ;
6 – Puis quand vous avez agi : faites-le savoir ! Pas pour vous vanter mais pour ancrer les bonnes choses que génère l’action chez vous. Envoyez un sms à votre conjoint pour partager votre joie ! Passez la tête dans le bureau de votre associé ; offrez (vous) des fleurs… Bref, célébrez !

17e biennale du Palais Salon

- 416 vues

La 17e édition de la biennale du Palais Salon se tiendra du 24 au 28 janvier 2022, dans la salle haute de la bibliothèque de l’Ordre....

REPLAY ▶ RSE : Dominer les risques

- 461 vues

Cinquième épisode de notre Conférence Risques 2021 - Prévention des risques psycho-sociaux, qualité de vie au travail,...

Squair accueille deux associés

- 464 vues

Squair accueille Renée Kaddouch, pour accélérer le développement de son Asian desk et Romain Olivares pour lancer la pratique...

Schapira Associés promeut

- 494 vues

Schapira Associés annonce la cooptation de Dimitri Grémont en qualité d’associé.

FLBL accueille Aude Guyon

- 456 vues

Aude Guyon rejoint Fiducial Legal by Lamy, pour prendre la responsabilité du département concurrence, distribution et investissements étrangers,...

Création d’Allégorie Avocats

- 478 vues

Aurore Trouillet et Guillaume Mezache fondent le cabinet Allégorie Avocats, spécialisé en droit des affaires et fiscalité patrimoniale.

Herald coopte Jérémy Cardenas

- 454 vues

Herald annonce la cooptation de Jérémy Cardenas en qualité d’associé au sein de l’équipe IP/IT.

17e biennale du Palais Salon

- 416 vues

La 17e édition de la biennale du Palais Salon se tiendra du 24 au 28 janvier 2022, dans la salle haute de la bibliothèque de l’Ordre....

46e colloque de Droit & Commerce

- 436 vues

Le colloque annuel de l’association Droit & Commerce se tiendra, à Deauville, le vendredi 25 mars 2022 après-midi et le samedi...

Ouverture du site de la PFUE

- 513 vues

La France a pris la présidence de l’Union européenne, depuis le 1er janvier 2022, jusqu’au 30 juin.

Rapport AMF

- 740 vues

L’AMF publie son rapport annuel sur le gouvernement d’entreprise et la rémunération des dirigeants des sociétés...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne