Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Construire votre e réputation : 10 actions pour construire l’image de votre cabinet sur le net (2ème partie)

Par Brigitte Van Dorsselaere, Stéphane Pérès et Paul Boulant - Image Juridique

Le cabinet d’avocats, comme ses clientes les entreprises, doit construire, sa e-réputation, en respectant son identité visuelle. De nos jours, au-delà de la conception de son site (contenu et graphisme), il est, en effet, recommandé d’utiliser ce que l’on pourrait appeler « l’énergie de la synergie » des nouveaux dispositifs présents depuis l’ère du Web 2.0. Pour cela, le cabinet doit engager un certain nombre d’actions : certaines sur le site lui-même (1re partie, parue le 18 mars 2011), d’autres au-delà du site du cabinet, ici présentées.


Il s’agit, avant tout, pour le cabinet,  d’avoir une identité cohérente, applicable à l'ensemble des outils de communication numérique (site du cabinet, blog, autres sites,  facebook, Twitter, annuaires, vidéos….), tant au niveau de sa charte graphique que de sa charte éditoriale. L’efficacité passe par la  conservation d’une unité de traitement (graphique, tonalité...) dans sa présentation. 

1. Diffuser votre image au-delà du site du cabinet : les annuaires on line

Le  cabinet peut aussi être présent sur le net au-delà de son site ou de son blog. Par exemple, en s’inscrivant dans des annuaires, gratuits ou payants, professionnels ou non, sa visibilité peut être accrue.
Il prendra alors soin de bien véhiculer son image : prévoir la présence de son logo, intégrer les photos des avocats qui sont sur le site, utiliser les couleurs du cabinet…L’idéal, pour respecter la charte graphique du Cabinet, est de fournir, si cela est possible, une page annonce presse en .pdf, qui se cale sur le format de la page de l’annuaire tout en reprenant les éléments de l’identité visuelle du cabinet ( typo, couleurs…).
Des petits cabinets ou de jeunes avocats obtiennent ainsi une source de clientèle non négligeable. La démarche est évidemment plus adaptée à des cabinets d’avocats traitant des affaires relevant du droit de la famille ou du droit des loyers ou encore du droit social qu’aux gros cabinets d’affaires…A chacun ses outils.
Le cabinet pourra ainsi s’inscrire dans des annuaires professionnels juridiques (Le village de la justice, Legalnews-Le Monde du droit depuis 2011 ou bien encore l'Annuaire des juristes d’affaires  …) ou, en fonction de ses domaines de compétences, dans des annuaires grand public spécialisés dans certains domaines (droit de la famille, adoption, loyers …), certains secteurs d’activité (santé, technologie, presse…) ou relevant d’une zone géographique déterminée (arrondissements de Paris par exemple…).
Quelque soit le type d’annuaires, l’image du cabinet doit être immédiatement détectée, reconnue.

2. Faire circuler votre image sur des sites bien référencés

Pour voir le nom du cabinet ressortir lors d’une recherche sur un moteur de recherche, il est aussi très efficace de faire paraitre des articles sur des sites eux-mêmes bien référencés (par exemple, Le village de la justice, tous domaines d’expertise confondus, ou Le Journal du Net, pour les articles relevant du droit des technologies).
Ici aussi, le cabinet prendra soin, au-delà du fond, de mettre en avant ses dignes distinctifs extérieurs. Il demandera l’autorisation d’insérer son logo, utilisera la photo présente sur le site du cabinet, sa base line éventuelle, le renvoi bien visible sur le site du cabinet et l’adresse mail de l’avocat…) 
Le cabinet profitera alors du référencement, ancien et performant, du site lui-même pour  se faire connaitre et faire reconnaitre son identité visuelle.

3. Etre présent sur les communautés virtuelles : Véhiculer son image sur Facebook

Augmenter sa visibilité sur le net passe aussi par une présence sur les communautés virtuelles, notamment sur Facebook. Facebook est un site de réseau social virtuel qui permet aux utilisateurs de créer leur page personnelle, page fan ou groupe, et d’y afficher l’ensemble de leurs relations et amis possédant eux-mêmes leur propre page personnelle. Son aspect résolument simple, transparent et automatique a séduit les internautes : finis les formulaires compliqués, les recommandations à donner, les profils à remplir en détail… Sur Facebook, on crée en deux minutes son profil en ligne et en quelques secondes son propre réseau de contacts pour partager des informations.

Si vous voulez sortir du cadre minimaliste de Facebook et avez envie d'un peu de couleurs, vous avez la possibilité de personnaliser votre page

Dans certaines limites, le cabinet peut ainsi personnaliser la forme de sa page,  en créant des "Landing page" pour les FanPage Facebook (équivalent des pages HTML, mais pour Facebook).

On pensera à y reprendre notamment son logo, les photos du site, sa base line afin de créer une unité de forme avec son site. Si plusieurs avocats d'un même cabinet ont une page Facebook, attention aussi de la concevoir chacun avec la charte graphique du cabinet.

Même si  la personnalisation reste minime,  il s’agit de se démarquer dans le monde de Facebook. En effet, le but est  de proposer un contenu adapté et unique. Le système de Page, bien qu’assez fermé au niveau de l’ergonomie, permet quand même de personnaliser votre espace de discussion et de faciliter ainsi les interactions avec vos publics

Il faut comprendre que Facebook, comme les autres réseaux, n’est pas l’outil ultime. Il vient compléter la communication de votre cabinet et son utilisation doit s’envisager sur le long terme. Facebook représente  ainsi une des solutions pour communiquer avec votre cible et augmenter votre visibilité. C’est un investissement incontournable pour toute structure qui doit se faire en suivant un plan d’action précis, avec l’aide de professionnels, pour éviter les mauvaises aventures.
Alors, Facebook vous permettra d’étendre votre réseau, de présenter vos productions (articles, vidéos, événements …), de renforcer votre identité visuelle de façon simple et gratuite, de toucher une cible de jeunes, et éventuellement aussi « coller » à vos domaines de compétence en montrant votre implication dans le secteur d’activité de vos clients si votre cabinet est spécialisé en nouvelles technologies (cf Notre fiche sur Facebook).

4. Exister sur les réseaux sociaux : ne pas brouiller l’image du cabinet

Au-delà de Facebook, le cabinet d’avocats peut être présent sur des réseaux sociaux présentant un caractère plus professionnel (viadeo.com, linkedin.com, MySpace.com, twitter …). L'intérêt d'y être présent, c'est avant tout ses membres et le réseau professionnel qu’on peut intégrer.

L'interface de Twitter propose un certain nombre  d'options qui permettent de personnaliser son espace et de tenir compte, autant que possible,  de la charte graphique du cabinet.

L’efficacité du réseau social se mesure à son implication, son dynamisme et l’interactivité entre les membres. A chaque fois qu’on se connecte au site, on trouve l'actualité sur ses contacts et ses groupes, et chaque mois on reçoit un récapitulatif des membres qui se sont greffés au réseau. Il est important qu’on retrouve vos couleurs et votre identité graphique quand on arrive sur vos pages.

De plus en plus de sites basés sur les réseaux sociaux mettent en place des liens entre eux : une seule information peut donc se retrouver sur plusieurs plateformes très facilement et rapidement. Votre image se trouve ainsi démultiplié.

5. Mettre des vidéos en ligne : caler l’habillage sur la charte graphique du cabinet

On observe, ces dernières années une tendance de fond concernant la WebTV : l’explosion de la consommation de vidéos sur les supports a engendré une augmentation des usages de ce média en entreprise, que l’on soit sur des problématiques internes ou externes, tous les  secteurs du droit et de la finance sont concernés.

Si les cabinets d’avocats sont toutefois encore souvent en retard dans l’usage qu’ils font de la vidéo, celle-ci s’impose peu à peu dans leurs dispositifs de communication pour mieux fédérer et impliquer leurs publics. Le cabinet a besoin d'une véritable identité de marque comme n'importe quelle entreprise.

Les avocats n’ont pas encore compris l’importance de la vidéo dans leurs moyens de communiquer. Avec celle-ci, ils peuvent évoquer de grands thèmes d’actualité de leurs domaines à travers l'interview ou la conférence, ce qui permet d’humaniser les messages…
D’autant que la réalisation de vidéos est aujourd’hui très abordable et que l’image présente des avantages incontestables : elle arrive à capter plus facilement l’attention d’un internaute et l’incite à rester plus longtemps sur le site (ce qui permet d’éviter le taux de rebond).
Des cabinets réfléchissent à la transposition de leur charte graphique sur un écran d'ordinateur et des agences produisent maintenant des modules courts destinés aux sites Internet des cabinets pour décrire, en quelques minutes, leur positionnement. Face au défi de la différenciation, l'habillage TV pourrait bien devenir un programme à part entière.
L’habillage graphique de la vidéo respectera ainsi la charte graphique du cabinet pour qu’il y ait une unité de traitement
Pour animer son site sans l’alourdir, il est utile de mettre les vidéos en ligne sur des sites de partage de vidéos comme Dailymotion,  Youtube, Vimeo (ou autres pour des vidéos plus longues).  Sur ces sites de partage de vidéos, le cabinet veillera  à reprendre les éléments de son identité visuelle : logo, photos du site….pour créer un lien entre ces différents outils.
Pour  démultiplier la diffusion de la vidéo, il est aussi utile de diffuser et partager les vidéos sur Facebook ou des réseaux sociaux.

                                                         *****
Lorsqu’un internaute cherchera des informations sur le cabinet via un moteur de recherche, il retrouvera ainsi l’identité visuelle du cabinet sur le site du cabinet, mais aussi sur des annuaires, sur d’autres sites, sur des sites de partage de vidéos, sur des réseaux sociaux…autant de façon de construire l’image numérique de votre cabinet sur le net. 

Lire le dossier de recherche réalisé par Stéphane Pérès avec la MSH Paris Nord :
http://www.scribd.com/doc/45151916/Les-marques-et-les-reseaux-sociaux-les-enjeux-du-viral

Mermoz Avocats et HPML fusionnent

- 572 vues

Le 1er juin prochain, les cabinets Mermoz Avocats et HPML fusionneront. La structure prendra le nom Mermoz Avocats et constituera un nouveau cabinet pluridisciplinaire…

WFW promeut

- 436 vues

Watson Farley & Williams annonce la promotion de Philippe Monfort, en qualité d’associé, dans le département financement…

Quentin Maujeul rejoint Squair

- 471 vues

Squair crée un département droit public grâce à l’arrivée de Quentin Maujeul, en qualité d’associé.…

Mermoz Avocats et HPML fusionnent

- 572 vues

Le 1er juin prochain, les cabinets Mermoz Avocats et HPML fusionneront. La structure prendra le nom Mermoz Avocats et constituera un nouveau cabinet pluridisciplinaire…

WFW promeut

- 436 vues

Watson Farley & Williams annonce la promotion de Philippe Monfort, en qualité d’associé, dans le département financement…

Quentin Maujeul rejoint Squair

- 471 vues

Squair crée un département droit public grâce à l’arrivée de Quentin Maujeul, en qualité d’associé.…

Lancement de Focal Avocat

- 440 vues

Dimitri Coudreau fonde le cabinet Focal Avocat, dédié à la protection sociale complémentaire et la distribution d’assurance.

Florent Ruault crée sa structure

- 521 vues

Le fiscaliste Florent Ruault annonce la création du cabinet Florent Ruault Avocat, situé avenue de la Grande-Armée dans le XVIIe…

Lancement du cabinet Henka

- 589 vues

Jean-Philippe Thibault, Benoît Van Bésien et Marjorie Dudon annoncent la création du cabinet Henka, dédié au droit de…

L'agenda de la semaine - n°1525

- 2940 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Naissance de la legaltech White Alert

- 3149 vues

Le cabinet Ayache propose un dispositif numérique de lancement d’alertes conforme à la loi Sapin 2, qui impose aux entreprises de…

Consultation publique de l’AMF

- 3101 vues

L’Autorité des marchés financiers a fait le constat d’une augmentation encore trop lente de la proportion des fonds d’investissement…

Fieldfisher x Euronext

- 3565 vues

Fieldfisher est partenaire d’Euronext dans le cadre du déploiement de la nouvelle édition de son programme FamilyShare, destiné…

Mémoires d’un avocat international

- 3653 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Violations du RGPD

- 3181 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Abandon du projet DataJust

- 3495 vues

Selon une information du site acteurspublics.fr, qui n’a pas encore été confirmée par la Chancellerie, le développement…

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne