Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Vos 10 bonnes résolutions pour 2015

Par Brigitte VAN DORSSELAERE, Image Juridique

L’année démarre, c’est le moment de prendre de bonnes résolutions, mais lesquelles ?  Les 10 actions suggérées ci-dessous ont pour seul but de vous aiguiller. Certaines impliquent une étape de  réflexion sur votre  cabinet, d’autres concernent la création ou l’amélioration de vos outils de communication. Mieux vaut entreprendre sérieusement un petit nombre d’actions que d’essayer de se fixer des objectifs trop nombreux et ambitieux. Selon la taille et l’histoire de votre cabinet, vous ferez donc votre choix…

I- Savoir décrire votre positionnement en quelques mots
Aujourd’hui, dans le nouveau contexte de libéralisation et le développement de l’ère du numérique, l’avocat se trouve confronté à un nombre croissant de cabinets communicants, tout en disposant de moins de temps pour faire passer son message. C’est LE nouveau défi à relever. Pour vous démarquer avec efficacité, vous devez plus que jamais :

- Définir votre message de façon concise, et évidemment avec un discours pertinent, unique, distinguant et émotionnel ;
- Rechercher votre fil rouge, celui qui relie les actions, compétences, hommes, valeurs… du cabinet ;
- Faire en sorte que ce message sur le cabinet soit le message commun de tous les membres du cabinet.

II- Vous tourner davantage vers vos clients
De façon générale, vous devez vous ouvrir vers l’extérieur du cabinet, prendre en compte les problématiques sociétales, être à l’écoute de vos clients pour mieux répondre à leurs besoins. Particulièrement en période de crise, vous devez :
- Vous adapter au contexte économique ;
- Prendre en compte les besoins et les contraintes de vos clients, notamment au niveau des honoraires ;
- Éviter les plaquettes, locaux… trop somptuaires et décalés.


III- Planifier votre visibilité
Après avoir défini votre stratégie de développement pour l'année, et aussi pour l’avenir, vous devez penser, en amont, votre visibilité pour l’année à venir. Qu’il s’agisse de votre communication écrite ou orale, vos actions seront d’autant plus efficaces et indolores qu’elles seront anticipées et planifiées dans le temps. L’objectif est ainsi d’être visible, tout au long de l’année, de façon régulière et équilibrée dans :
-  La presse ;
-  Les formations ;
- Les conférences ;  
- Les salons ;
- Les petits-déjeuners.  


IV- Construire votre planning annuel de parutions
Anticiper ainsi votre communication, écrite et orale, vous permettra de construire un calendrier annuel et global de communication comprenant, mois par mois, les actions prévues. Il sera ensuite mis à jour en fonction des nouveaux évènements survenus et inattendus. Ce calendrier contiendra notamment vos actions presse, qui  regroupent, en réalité, plusieurs types de démarches bien distinctes et planifiables :
- Les envois de vos communiqués de presse ;
- La signature d’articles de fond ou d’expert ;  
- L’insertion ou la mise à jour de fiches dans des annuaires professionnels ;
- La participation aux classements et aux divers prix qui fleurissent de façon régulière et de plus en plus fréquente dans l’année.

Il s’agit, en amont, de bien vous interroger sur la cible de lecteurs visée, en tenant compte de votre stratégie de développement, de vous renseigner sur ce que lisent vos clients et prospects et de surfer sur l’actualité.


V- Innover, notamment démarcher suite à la récente réforme
Le cabinet doit s’adapter au monde moderne et aux technologies pour faire face à la concurrence, tant dans ses méthodes de travail, ses relations clients que via ses outils technologiques. Le village de la justice a ainsi créé, depuis deux années, le Prix de l’innovation des avocats en relation clients, ce qui est bien révélateur de la nécessité actuelle d’innover dans ce secteur pour se développer.
L’innovation de cette année sera, sans aucun doute, de se lancer dans des opérations de démarchage. Vous devez, en effet, cette année  profiter de la réforme du 7 mars 2014 qui libéralise la publicité et le démarchage au sein de la profession. Les nouvelles règles du jeu ont été précisées par le décret du 28 octobre 2014. Vous disposez ainsi d’un nouvel outil qui vous permettra de :
- Vous positionner face à la concurrence ;
- Toucher de nouveaux prospects ;
- Resserrer les liens avec vos clients actuels.

Attention toutefois de bien rester dans le cadre fixé et de ne pas être trop intrusif.

VI- Mettre à jour votre site une fois par semaine
Si le cabinet ne peut pas ne pas avoir de site, encore faut-il que celui-ci vive ! Ces mises à jour régulières permettront d’obtenir :
- Un meilleur référencement du site ;
- Une image plus dynamique du cabinet.
Pour permettre ce dynamisme, le site doit être conçu pour être mis à jour facilement en interne (avec un outil de type Wordpress). Enfin, pour que ces mises à jour soient accessibles à tous, le site du cabinet doit être lisible sur Smartphone.

VII- Utilisez le partage, nouveau vecteur de diffusion
Le partage de l’information constitue aujourd’hui un nouveau vecteur de diffusion de l’information que vous devez absolument utiliser. Le mécanisme est simple : celui qui reçoit un document le rediffuse à son tour auprès d’autres destinataires… et ainsi de suite. Ce phénomène « boule de neige » permet de démultiplier très vite la diffusion et de maximiser ainsi l’efficacité de toute opération. Le cabinet pensera ainsi à partager des informations en ligne, sur les réseaux sociaux, ce qui lui permettra de :
- Développer sa e-réputation ;
- Renforcer son identité ;
- Augmenter sa visibilité ;
- Valoriser l’image du cabinet s’il y est suffisamment dynamique ;
- Renforcer le référencement du site du cabinet par les moteurs de recherche.

VIII- Continuer à développer les relations bien réelles et physiques
Parce que rien ne vaut le contact humain, le cabinet doit continuer à organiser des rencontres «  physiques », qui ne sont pas remplacées par les relations virtuelles, comme par exemple :
- Organisation d’évènements ;
- Petits déjeuners débats dans vos locaux ;
- Conférences ;
- Formations en plus petits comités pour nouer un contact relationnel humain avec les auditeurs ou participants.


IX- Redéployer le bon vieux support papier
Le papier n’est pas mort et présente bien des avantages. Pour cela, le cabinet aurait tort de négliger les outils traditionnels. Il convient, tout au contraire, de continuer à se doter d’outils papier tels que papeterie, plaquette, rapports d’activité, manifeste, cartons d’annonce, carte de vœux ou encore affiches.


X- S’appuyer sur ses équipes et un spécialiste
Pour réussir dans ces actions, le cabinet doit motiver ses équipes par le biais de communication interne. Il bénéficiera ainsi d’une force décuplée, d’une unité et d’une cohérence indispensables.

Il pourra aussi utilement externaliser certaines actions pour :

- Communiquer à son rythme, régulièrement sur l’année ou de façon plus ponctuelle, ce qui convient mieux au climat économique actuel ;
- Économiser un salaire en interne en cette période de crise ;
- Profiter des compétences et des outils de professionnels sans avoir à les acheter en interne ;
- Bénéficier d’un regard indépendant et ouvert sur le monde qui change.

Antonin Lévy : l’enfant prodige

- 664 vues

Le procès en appel de François Fillon, dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs, s'est tenu du 15 au 30 novembre...

Ouverture du cabinet Key Lawyers

- 558 vues

Key Lawyers vient d’ouvrir ses portes à Paris, au 34 rue La Pérouse, dans le 16e arrondissement. Un nom qui est la traduction littérale...

Quatre cabinets sur le LBO de PSIH

- 419 vues

L’éditeur de logiciels de santé lyonnais PSIH passe sous le contrôle de Lauxera Capital Partners, qui devient actionnaire majoritaire,...

Quatre cabinets sur le LBO de PSIH

- 419 vues

L’éditeur de logiciels de santé lyonnais PSIH passe sous le contrôle de Lauxera Capital Partners, qui devient actionnaire majoritaire,...

Ouverture du cabinet Key Lawyers

- 558 vues

Key Lawyers vient d’ouvrir ses portes à Paris, au 34 rue La Pérouse, dans le 16e arrondissement. Un nom qui est la traduction littérale...

TGS promeut Claire Cambernon

- 522 vues

Claire Cambernon, 44 ans, devient associée et prend la direction du bureau TGS France Avocats de Lille.

Nicolas Marty, DJ de Frans Bonhomme

- 580 vues

Nicolas Marty rejoint Frans Bonhomme, distributeur spécialisé en solutions réseaux et infrastructures, en tant que directeur juridique,...

Création du Cabinet Dumas Legal

- 639 vues

Diane Dumas crée sa propre structure dédiée au contentieux des affaires et à la prévention des litiges.

Le private equity bat des records

- 548 vues

L’étude menée par Dechert et Mergermarket, dans son rapport annuel Global Private Equity Outlook, révèle que le montant...

Maître Maurice Garçon, artiste

- 558 vues

Gilles Antonowicz, avocat Marseillais, signe un ouvrage sur son illustre confrère, Maurice Garçon, qui sous le pseudonyme de Jules Mauris,...

GreenTech

- 551 vues

Simmons & Simmons annonce le lancement de la première édition de l’initiative GreenTech, qui vise à accompagner les start-up...

Le contrôle judiciaire du prix

- 575 vues

Le Club des juristes a publié, le 20 octobre 2021, un premier rapport sur le contrôle judiciaire du prix, rédigé par un groupe...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne