Accès Rapide
S'identifier

Communication : un soft skill qui monte, mais peut-on se former ?

Par Nathalie Rehby, Agence Satellitis

Communiquer est un soft skill qui ne cesse de s’affirmer. Stéphanie Fougou, secrétaire général d’Ingenico et présidente d’honneur de l’AFJE, Sophie Clanchet, avocate et présidente d’Eurojuris, Christophe Jamin, directeur de l’école du droit de Sciences Po, Anne-Sophie Le Lay, secrétaire générale d’Air France KLM et Vice-Présidente du Cercle Montesquieu, ou même Marie-Aymée Peyron, bâtonnier de Paris, lors du Grenelle du droit 3, n’ont eu de cesse de rappeler qu’à côté du droit, les juristes et les avocats (et les magistrats, et les notaires…) doivent maitriser ou tout au moins connaitre d’autres univers : la négociation, la compréhension d’autres métiers (finance…), le numérique, la gestion de projet… ET la communication. Même, l’atelier sur le Juriste augmenté a souligné que la communication était une compétence nécessaire à tout « nouveau » juriste.

Alors, que faire ? Devenir un communicant ? Et ne pas laisser la communication, notamment juridique, aux communicants professionnels ? Mais non, je blague… mais le communicant ne se plaindra certainement pas que les juristes avec qui il travaille ait quelques notions et quelques réflexes de communication ! Est-ce que cela s’apprend ? Rassurons-nous, oui. Les avocats et les juristes savent depuis le rapport Haeri que les soft skills sont nécessaires. La technique juridique est donc un socle, mais sans le reste, inexploitable : il faut donc développer ses propres soft skills, « Développer ses compétences comportementales pour plus d'efficacité » est devenue une évidence. Donc se former à la communication est bien utile pour le professionnel du droit. 

Partons d’un constat simple, la communication, c’est avant tout l'ensemble des interactions avec autrui qui transmettent une information. Communiquer pour un avocat ou un juriste est un acte quotidien. Bien sûr, parler/écrire, échanger, persuader, débattre, informer, expliquer, convaincre, les clients, les collaborateurs, les prospects, les magistrats, etc. avec du verbal et du non verbal. Il faut fidéliser les clients, en trouver de nouveau, assurer sa notoriété. Beaucoup d’actes de communication dans l’univers du praticien. Sans compter le contexte de la numérisation et l’explosion des technologies de l’information : internet, mail, réseaux sociaux… La communication s’est enrichie de nombreux outils depuis l’imprimerie et l’audiovisuel. Ensuite, même s’il ne le veut pas, l’avocat / le juriste, est de plus en plus soumis à la médiatisation et à la transparence. Il faut bien y faire face. Enfin, la notion de sachant est bouleversée par internet : 70% des questions juridiques se résolvent sur Google. Pour éviter d’être dépassé/remplacé par la machine, il convient donc de travailler la communication, l’expression et l’écoute

Se former au soft skill de la communication : c’est se former sur quoi ?

1 : l’Ecoute… L’écoute, c’est de l’habileté relationnelle, c’est au-delà d’entendre. Sans elle, rien ne se fait. Se former à l’écoute est possible, il existe de nombreuses façons de le faire d’ailleurs. Même si, avant tout, cela se pratique ! Les formations à l’écoute active sont très utiles pour mieux communiquer on l’a dit, mais aussi pour mieux argumenter, mieux se comporter, saisir les faits, les opinions et les émotions, elle jouent du verbal et du non verbal. Très utile pour l’avocat, le juriste, le magistrat… mieux écouter, ce sera mieux répondre aux questions et mieux résoudre les problèmes. Vos confrères, partenaires, clients qui se sont formés à la médiation et au processus collaboratif ont appris l’écoute. N’hésitez pas à le suivre ces formations-là. Idem avec la négociation raisonnée. Avec ces 3 derniers exemples, ce sont plusieurs soft skills qu’on développe en même temps ! Mettre et remettre de l’écoute dans votre pratique professionnelle, c’est remettre de l’humain, une valeur ajoutée indéniable et irremplaçable.

2 : l’Expression : Reformuler, écrire pour le web, traduire le droit, s’exprimer en droit clair, legal design… voilà bien des pistes pour mieux s’exprimer… l’idée est de se faire mieux comprendre surtout des clients.

3 : l’Ouverture : curiosité, collaboratif, échanges sont les maitres mots de ce thème. Notamment, il faut songer à mieux comprendre les métiers proches (finance, compta…) ou les secteurs d’activités des clients. C’est un peu « travailler la verticalité » comme l’expliquait Aurélien Hamelle lors du Grenelle du droit… C’est aussi apprendre la gestion de projets. Parce que le juriste gère des projets avec des opérationnels, d’autres juristes et d’autres professionnels.

4 : les Outils de communication : Apprendre à se servir des outils peut se révéler très utile pour les avocats et les juristes : utiliser les réseaux sociaux, Linked In, la vidéo, Twitter, pourquoi un site internet, une newsletter, un événement… Même si le cabinet a un communicant qui agit, rien ne vaut que les messages soient aussi portés par les acteurs eux-mêmes… Les fiches pratiques de la LJA sont aussi là pour cela ! 

5 : le cas spécifique : connaitre les journalistes, la presse, les médias et leur fonctionnement. Du Media training. La médiatisation des dossiers oblige tant avocats que juristes d’entreprises, comme les dirigeants d’ailleurs à se confronter et à communiquer avec les journalistes. Beaucoup d’avocats ont « appris sur le tas » lors de dossiers médiatiques, ils seront d’excellents conseils… D’ailleurs certains avocats sont choisis pour être prote parole du dossier et du client. Savoir comment présenter les choses à des journalistes et lesquels sont concernés est alors obligatoire. La lecture des mémoires des ténors du barreau est de ce point de vue plus qu’instructive. 

Les soft skills, sous le vocable « Efficacité professionnelle » ou « développement personnel », s’apprennent dans de nombreux rendez-vous bien connus des juristes : lors du campus des avocats, au campus de l’AFJE, chez Dalloz ou à l’EFE, à Sciences Po Executive Education ou aux ateliers By Design. Pour la communication (outils, média training…), idem, en ajoutant les grandes écoles de communication ou de journalisme. 

abonnez-vous
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et paramétrer les cookies
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format