Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

EY acquiert la legaltech Riverview Law

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

EY Société d’avocats annonce avoir fait l’acquisition, depuis le 1er septembre dernier,  de la legaltech et alternative legal service provider (ALSP) de droit anglais, Riverview Law. 

Riverview Law, créée en 2012 et dirigée par Karl Chapman est un acteur de premier plan sur le marché des legal managed services au Royaume- Uni.

La société, qui compte 90 personnes se présente comme un « prestataire de services juridiques » et  a développé une offre proposant, à destination des directions juridiques, le traitement standardisé et automatisé de certaines tâches juridiques « de routine » dépourvues de valeur ajoutée.

EY Riverview Law va pouvoir proposer cette offre à un public plus large, notamment sur tout ce qui concerne les prestations de contractualisation. Les Alternative business structures (ou ABS) ou ALSP, autorisées au Royaume-Uni depuis une décision de la Solicitor’s Regulation Authority (SRA) du 28 mars 2012, sont des structures d’exercice dans lesquelles le capital et les droits de vote peuvent être détenus par des non-avocats.

D’autres professionnels, y compris des commerçants peuvent entrer au capital et les représentants de la profession d’avocat peut y être minoritaires. Les investissements en fonds propres provenant de tiers y sont également possible.

Le 15 juin 2012, le Conseil national des barreaux (CNB) avait voté une résolution, dans laquelle il considérait que les ABS portaient atteinte au principe d’autorégulation qui régit le barreau français et n’apportaient pas de garanties suffisantes en termes d’indépendance.

Si, entre-temps la loi Macron a permis la création en France de nouvelles structures permettant la participation dans un cabinet d’avocat d’autres professions judiciaires ou juridiques, la réforme ne permet, pour l’instant qu’une ouverture minoritaire du capital. Interrogée sur la structure de l’entité acquise EY Société d’avocat a indiqué ne pas vouloir communiquer davantage sur le sujet.

Deux cabinets sur la cession de CGRM

- 447 vues

Soucieux de se recentrer sur son cœur de métier, Gras Savoye Willis Towers Watson est en négociations exclusives avec SPVie Assurances...

Création du cabinet Nexa Avocats

- 529 vues

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière fondent Nexa Avocats, une boutique de droit fiscal qui opère la jonction entre la fiscalité...

DAYONE DAY ONE

Le Covid, nouveau risque juridique

- 482 vues

Le cabinet de conseil Day One vient de publier son Baromètre 2020 des risques juridiques des sociétés du CAC 40, qui synthétise...

Pierre Gide, une vie d’avocat

- 429 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne