Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

William Feugère : "Les avocats doivent investir l'entreprise et Internet"

Par Laurence Garnerie

Les 5es États généraux du droit des affaires se déroulent ce vendredi 6 mars à l'Eurosites George V, à Paris. Membre du bureau du Conseil national des barreaux (CNB), référent de la commission Droit & Entreprise et président de l'Association des Avocats conseils d'entreprises (ACE), William Feugère revient sur quelques-uns des grands thèmes de la journée.

Les avocats ont développé de nombreux nouveaux métiers ces dernières années (CIL, mandataire immobilier, mandataire immobilier, fiduciaire…). Quels sont les marchés sur lesquels ils devraient prendre pied aujourd'hui ?
William Feugère : Il faut en premier lieu approfondir ces marchés, les investir pleinement. Ils ne sont pour le moment qu'émergents. La profession doit renforcer sa communication à cet égard, interne au profit des avocats, mais surtout externe, pour faire connaître ces compétences de la profession. Au-delà, ce sont moins de nouveaux marchés que de nouveaux territoires qu'il faut investir. J'en vois deux : l'entreprise et Internet. Résoudre la question de l'exercice de l'avocat auprès et au sein de l'entreprise est une nécessité pour que la profession soit adaptée aux défis de demain, aux attentes des clients, aux espoirs des jeunes avocats. Investir Internet est un devoir pour garantir l'accès au droit pour tous. Le CNB va d'ailleurs mettre en place une plateforme numérique.

Les États généraux du droit des affaires mettent en avant la nécessité d'innover pour la profession. Cependant, la déontologie à laquelle les avocats sont soumis ne constitue-t-elle pas souvent un frein à cette innovation ?
W.F. : Au contraire. La déontologie des avocats permet en réalité toutes les évolutions. Aussi ancienne soit-elle, elle se révèle d'une étonnante modernité. Le secret, le refus du conflit d'intérêts, l'indépendance, ce ne sont pas des freins mais des moteurs.

Un atelier sur le droit collaboratif est prévu. Si ce mode de résolution amiable est pratiqué en droit de la famille, il reste méconnu en droit des affaires. Comment le développer davantage au sein de l'entreprise ?
W.F. : Le législateur va nous y aider, puisqu'il est prévu que les cas de recours à la procédure participative soient encore étendus. À nous également de communiquer sur le rôle fondamental des avocats de prévention et de résolution des conflits. Notre connaissance du contentieux ne nous incite pas à laisser nos clients s'y enferrer mais au contraire à leur éviter ce qui est en réalité toujours une forme d'échec.

L.G.

Ollyns poursuit sa croissance

- 530 vues

Le cabinet Ollyns, fondé en septembre dernier par David Pitoun et Cyrille Garnier, annonce l’arrivée d’Anne-Laurence Faroux,...

Ydès renforce son social

- 452 vues

Ydès annonce l’arrivée, à Paris, d’Harold Berrier en qualité d’associé.

Campus AFJE

- 449 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le recrutement juridique augmenté

- 483 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Prix du Livre Planète Social 2020

- 436 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne