Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

[Wait and see]

Par LJA - LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES




Par Miren Lartigue, Rédactrice en chef LJA Le Mag

Image
Miren Lartigue, Rédactrice en chef LJA Magazine

C’était une première au Royaume-Uni et l’opération a été un succès. Gateley Heritage LLP, le premier cabinet d’avocats britannique coté en bourse, a levé 30 millions de livres sterling sur le marché alternatif de Londres (AIM) lors de son introduction le 8 juin dernier. Parmi les souscripteurs figurent notamment des employés et des clients du cabinet. 25 millions de livres sont revenus aux associés et 5 millions ont été réservés au financement des futurs investissements et de la transformation du limited liability partnership en public limited company, rebaptisé Gateley Plc. Implanté dans neuf villes en Angleterre et en Écosse, ainsi qu’à Dubaï depuis 2007, ce dernier dispose d’un large panel de practices, dont le droit bancaire et financier, le droit des sociétés, le droit social et immobilier. Faisant fi de la curiosité de ses concurrents, il a joué la totale transparence avant son entrée en bourse sur la répartition de son capital ou sa stratégie pour les années à venir : acheter des cabinets susceptibles de lui apporter des expertises complémentaires.

L’opération valorise le cabinet à hauteur de 100 millions de livres. Une capitalisation boursière qui ne doit pas laisser totalement insensibles les associés des nombreux beaux cabinets de la place, susceptibles d’empocher quelques millions par le biais d’une telle opération. En ouvrant la voie, Gateley a-t-il aussi ouvert les vannes ? Faut-il s’attendre à voir d’autres cabinets d’affaires britanniques s’engouffrer dans la brèche ? Pour l’heure, seul le cabinet Irwin Mitchell, qui fait partie du top 50 des cabinets britanniques, a annoncé son intention d’entrer en bourse d’ici la fin de l’année. Les autres vont probablement préférer observer de près la suite, pour voir ce qu’il va advenir de Gateley. En scrutant les fluctuations de la cotation, bien sûr, mais aussi et surtout, l’attitude des actionnaires extérieurs et leurs éventuelles tentatives d’interférence dans la conduite du business par les avocats. Car c’est là l’une des grandes préoccupations qui tient les cabinets d’affaires éloignés des marchés boursiers et réticents à laisser entrer dans leur capital des investisseurs extérieurs, en quête d’un retour sur investissement. Or, dans la mesure où les associés de Gateley ont signé une clause de lock up les engageant à ne pas céder leurs titres pendant cinq ans, il faudra vraisemblablement attendre au moins aussi longtemps pour voir ce qu’il adviendra une fois ces derniers libérés de leur obligation vis-à-vis des actionnaires. Wait and see.


Ollyns poursuit sa croissance

- 530 vues

Le cabinet Ollyns, fondé en septembre dernier par David Pitoun et Cyrille Garnier, annonce l’arrivée d’Anne-Laurence Faroux,...

Ydès renforce son social

- 452 vues

Ydès annonce l’arrivée, à Paris, d’Harold Berrier en qualité d’associé.

Campus AFJE

- 449 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le recrutement juridique augmenté

- 483 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Prix du Livre Planète Social 2020

- 436 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne