Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Kami Haeri quitte August Debouzy pour Quinn Emanuel

Paru dans La Lettre des Juristes d’Affaires, N° 1321 du 16/10/2017

L’information est parue sans doute un peu précipitamment sur les réseaux sociaux en fin de semaine dernière, coupant l’herbe sous le pied de Kami Haeri qui méritait une couverture presse plus travaillée. C’est aussi la rançon du succès pour cet avocat qui n’a presque que des amis.

Après dix-huit ans de bons et loyaux services chez August Debouzy, l’associé en charge du pôle contentieux, arbitrage et pénal des affaires tire sa révérence. Et contrairement à ce qu’on pouvait attendre, ce n’est pas pour rejoindre un autre cabinet français mais pour intégrer la firme américaine Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan. Certes, l’iranien n’est pas près d’ouvrir un bureau dans son pays natal, et le bâtonnat n’est plus pour demain. Mais sa mission est bien plus belle : développer une pratique de contentieux judiciaire, de droit pénal des affaires et d’enquêtes de régulateurs à Paris. Il est accompagné de deux counsels – Benoît Javaux et Valérie Munoz-Pons – et deux collaborateurs : Helen Adler et Noémie Coutrot-Cieslinski.

Le bureau parisien de la firme de Los Angeles, ouvert en janvier 2013 par Philippe Pinsolle, n’intervenait jusqu’à présent que sur des dossiers d’arbitrage international. Or le contentieux est, au niveau mondial, la matière phare de la firme. Historiquement elle s’est construite autour du contentieux de la propriété industrielle et intellectuelle, puis du contentieux financier. Elle est aujourd’hui l’une des marques les plus réputées pour sa pratique d’enquêtes internationales des régulateurs. Elle compte d’ailleurs dans ses rangs plusieurs ex-procureurs et d’anciens régulateurs.

Suivant peut-être le viseur du régulateur américain, on notera le développement de Quinn Emanuel sur le continent européen puisque les bureaux de Bruxelles, de Zurich et de Londres ont récemment été renforcés. Pour Kami Haeri, c’est une plateforme internationale de premier plan pour développer sa pratique.

Titulaire d’un DESS en droit de l’informatique et des nouvelles technologies (Paris XI, 1996) et d’un DESS en droit communautaire (Lyon III, 1994), Kami Haeri est ancien Secrétaire de la Conférence du Stage (1998). Il a débuté comme avocat au sein du cabinet de Christian Charrière-Bournazel, avant de rejoindre comme collaborateur August & Debouzy. Sa première année dans le cabinet, il la passera aux États-Unis, dans un cabinet best friend de Los Angeles : Quinn Emanuel Urqhart & Sullivan. Son mouvement ne doit donc rien au hasard.

Deyla Partners accueille Olivier Laffitte

- 476 vues

Deyla Partners annonce l’arrivée d’Olivier Laffitte, spécialiste du droit public des affaires, de la construction et de l’environnement.

Ana Brandao rejoint BDO Avocats

- 493 vues

Ana Brandao, spécialisée en droit des sociétés, rejoint BDO Avocats, cabinet du 5e réseau mondial d’audit et de...

Le cabinet Racine condamné en appel

- 550 vues

Un arrêt de la cour d’appel de Paris a condamné le cabinet Racine à payer la somme de 100 000 € à l’un de ses...

Médiation franco-allemande

- 477 vues

La chambre franco-allemande de commerce et d’industrie se dote d’un centre de médiation spécialisé dans la résolution...

Avosial

- 472 vues

Lors de la séance du 6 octobre 2021, le bureau du syndicat d’avocats d’entreprises en droit social Avosial a élu, pour un mandat...

Conférence annuelle de l’AFA

- 490 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le private equity a le vent en poupe

- 530 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

The future of work

- 574 vues

Herbert Smith Freehills vient de publier la deuxième édition de son étude The future of work, qui traite notamment de l’impact...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne