Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Exclusivité et connexité : les décrets d'application de la loi Macron sont parus

Par Laurence Garnerie

L'exercice de la profession d'avocat s'assouplit. Plusieurs décrets d’application de la loi Macron, publiés au Journal officiel du 30 juin 2016, sont en effet venus lever les restrictions liées à l'exercice exclusif au sein des SEL et à l'interdiction d'exercer toute activité commerciale.

Ainsi, le décret n° 2016-878 du 29 juin 2016 relatif à l’exercice de la profession d’avocat sous forme de société d’exercice libéral (SEL) et aux sociétés de participations financières de profession libérale d’avocats (SPFPL), pris en application de l’article 67 de la loi, supprime l’obligation faite aux avocats d’exercer exclusivement au sein des SEL. À noter que les associés constituant la société peuvent néanmoins le prévoir dans les statuts.

Immatriculation et inscription au tableau
S’agissant des SPFPL, le décret abroge des dispositions susceptibles de conditionner l’immatriculation de la société à son inscription au tableau de l’ordre, et précise que seuls les associés exerçant la profession d’avocat peuvent faire l’objet de poursuites disciplinaires. Dans le même esprit, le décret n° 2016-879 du 29 juin 2016 modifie la procédure d’inscription et de contrôle des SPFPL et supprime des dispositions qui pouvaient conditionner l’immatriculation de la société à son inscription au tableau de chacune des professions réglementées du droit ou du chiffre concernée.

Connexité
Le décret n° 2016-882 du 29 juin 2016 relatif à l’exercice de la profession d’avocat sous forme d’entité dotée de la personnalité morale autre qu’une société civile professionnelle ou qu’une société d’exercice libéral ou de groupement d’exercice régi par le droit d’un autre Etat membre de l’Union européenne, est, quant à lui, pris en application de l’article 63 de la loi Croissance. En plus de préciser les conditions relatives à l'inscription au barreau de ces sociétés, il permet notamment aux avocats d'exercer des activités commerciales présentant un lien de connexité avec celle de leur profession. Sont ainsi autorisées l’édition juridique, la formation professionnelle ou encore la mise à disposition de moyens matériels ou de locaux au bénéfice d’autres avocats ou sociétés d’avocats.

Deyla Partners accueille Olivier Laffitte

- 487 vues

Deyla Partners annonce l’arrivée d’Olivier Laffitte, spécialiste du droit public des affaires, de la construction et de l’environnement.

Le cabinet Racine condamné en appel

- 576 vues

Un arrêt de la cour d’appel de Paris a condamné le cabinet Racine à payer la somme de 100 000 € à l’un de ses...

Médiation franco-allemande

- 487 vues

La chambre franco-allemande de commerce et d’industrie se dote d’un centre de médiation spécialisé dans la résolution...

Avosial

- 484 vues

Lors de la séance du 6 octobre 2021, le bureau du syndicat d’avocats d’entreprises en droit social Avosial a élu, pour un mandat...

Conférence annuelle de l’AFA

- 502 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le private equity a le vent en poupe

- 544 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

The future of work

- 585 vues

Herbert Smith Freehills vient de publier la deuxième édition de son étude The future of work, qui traite notamment de l’impact...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne