Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Projet de loi Activité : Emmanuel Macron dévoile les (très) grandes lignes

Par Laurence Garnerie

Image
© Laurence Garnerie


Le 15 octobre 2014, le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, a présenté une communication en conseil des ministres sur l'avancée de son projet de loi pour la relance de l'activité, suivie d'une conférence de presse.

Selon l'hôte de Bercy, ce texte, qui fait encore l'objet d'une  concertation avec les professionnels concernés, vise à permettre à la France de "s'inscrire dans un New Deal européen" et à lutter contre les "corporatismes qui capturent trop l'intérêt général." Des corporatismes que l'on retrouve notamment au sein des professions réglementées, dont la réforme est devenue "l'obsession de beaucoup", même si elle ne concerne qu'un volet du texte parmi d'autres.

Trois blocages, quatre solutions

Concernant plus particulièrement les professions réglementées du droit, le ministre a tout d'abord affirmé qu'il ne reviendrait pas sur l'exclusivité des tâches (acte authentique pour les notaires, signification des actes pour les huissiers de justice). Dans le cadre de la préparation du projet de loi, il a néanmoins identifié trois blocages : des installations insuffisantes - Emmanuel Macron citant en exemple la diminution du nombre d'offices notariaux ces dernières années "alors même que le maillage territorial est une préoccupation pour ces professionnels" -, une  interprofessionalité inexistante et des tarifs obsolètes.

Pour y remédier, il propose d'abord de simplifier les conditions d'installation. En citant une nouvelle fois les notaires, il a annoncé que des offices supplémentaires seraient créés.

Le ministre suggère ensuite de favoriser l'interprofessionnalité en associant les professions les unes aux autres et en leur permettant d'exercer ensemble. S'il exclut leur financiarisation, il souhaite en revanche que leur capital soit ouvert aux autres professions du droit.

Toujours concernant les notaires, Emmanuel Macron préconise de rapprocher leur tarif du coût réel de leurs actes.

Enfin, il appelle à un rajeunissement des professions, en permettant aux jeunes "d'accéder plus tôt aux postes à responsabilités", sans donner plus de détails sur la façon d'y parvenir.

Avocats : tout reste ouvert

Interrogés sur les projets de réforme relatifs aux avocats, le ministre a précisé que toutes les questions (avocat en entreprise, postulation, ouverture du capital des SEL et avenir des avocats aux Conseils) "restaient ouvertes" et étaient actuellement soumises à la concertation de leurs institutions représentatives en lien avec le ministère de la Justice.

À noter par ailleurs qu'outre divers sujets comme les libéralisations du transport par autocar et des professions réglementées de santé, la programmation de cessions d'actifs de l'État, le développement de l'actionnariat salarié, la simplification de l'épargne salariale ou le travail le dimanche, le projet de loi prévoit de réformer les conseils des prud'hommes. Objectifs : rendre plus efficace la phase de conciliation, raccourcir les délais et introduire des professionnels de justice.

Concernant le calendrier de la réforme, Emmanuel Macron devrait annoncer de nouvelles mesures durant le mois de novembre, avant de présenter le projet de loi en conseil des ministres en décembre. Ce dernier devrait ensuite être discuté devant le Parlement à partir de la mi-janvier et voté durant le printemps. Quant aux décrets d'application, "ils devront être pris au plus vite," a averti le ministre.

L.G. 

 

Grandes plaidoiries et grands procès

- 405 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Mayer Brown promeut

- 417 vues

Sébastien Delaunay sera promu, le 1er janvier prochain, associé du département Employment & Benefits.

Mayer Brown promeut

- 417 vues

Sébastien Delaunay sera promu, le 1er janvier prochain, associé du département Employment & Benefits.

Ollyns poursuit sa croissance

- 532 vues

Le cabinet Ollyns, fondé en septembre dernier par David Pitoun et Cyrille Garnier, annonce l’arrivée d’Anne-Laurence Faroux,...

Grandes plaidoiries et grands procès

- 405 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Campus AFJE

- 463 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne