Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Avocat décoré, robe enrubannée ?

Par Laurence Garnerie

Image
Alors que le barreau de Paris a adopté récemment une motion pour interdire les signes religieux ostentatoires avec le port de la robe, les jeunes avocats ont, eux, décidé de s'attaquer à un autre signe distinctif : les décorations. 

Dans une motion datée du 27 juin dernier, l'Union des jeunes avocats (UJA) de Paris, réunie en commission permanente, a en effet invité "les avocats à s'abstenir de porter sur leur robe d’avocat toute décoration dans le cadre de l’exercice de leur activité professionnelle" .

Rappelant que "le port de la robe d'avocat a vocation à assurer une égalité parfaite entre tous les avocats" , l'UJA considère en effet que les rosettes, rubans bleus ou autres poireaux portés sur cette dernière, notamment pendant les audiences, "crée une rupture d’égalité perceptible par tous entre confrères décorés et non décorés et peut également donner une apparence de connivence avec les magistrats, porteurs ou non, de décorations, au détriment de leur indépendance ou de leur impartialité " .

Ce débat sur la neutralité de la robe n'est pas nouveau. Début 2014, l'avocat Jean-Pierre Versini-Campinchi avait effectué une démarche similaire en demandant par écrit au conseil de l'Ordre de Paris et au Conseil national des barreaux d'interdire le port de décorations sur la robe. Xavier Autain, MCO, avait également présenté une motion en ce sens début juillet devant le conseil de l'Ordre parisien. Cependant, les institutions n'avaient pas souhaité les suivre sur ce terrain.

À noter que la promotion du 14 juillet 2015 compte une douzaine d'avocats nommés ou promus à différents grades de la Légion d'honneur.


L.G.

Deyla Partners accueille Olivier Laffitte

- 487 vues

Deyla Partners annonce l’arrivée d’Olivier Laffitte, spécialiste du droit public des affaires, de la construction et de l’environnement.

Le cabinet Racine condamné en appel

- 576 vues

Un arrêt de la cour d’appel de Paris a condamné le cabinet Racine à payer la somme de 100 000 € à l’un de ses...

Médiation franco-allemande

- 487 vues

La chambre franco-allemande de commerce et d’industrie se dote d’un centre de médiation spécialisé dans la résolution...

Avosial

- 484 vues

Lors de la séance du 6 octobre 2021, le bureau du syndicat d’avocats d’entreprises en droit social Avosial a élu, pour un mandat...

Conférence annuelle de l’AFA

- 502 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le private equity a le vent en poupe

- 544 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

The future of work

- 585 vues

Herbert Smith Freehills vient de publier la deuxième édition de son étude The future of work, qui traite notamment de l’impact...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne