Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

La Grande Famille, "un prix pour des jeunes qui n'ont pas la chance d'avoir un réseau"

Par LJA - LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Image
Ségolène Dugué, Directrice générale du cabinet Cohen Amir-Aslani

La Grande Famille, une initiative du cabinet Cohen Amir-Aslani, met en relation des avocats d'affaires et des étudiants de la Seine-Saint-Denis. Bourses, stages en entreprise, parrainage... Les lauréats bénéficient ainsi d'un coup de pouce de leurs "parrains", avocats du cabinet. Précisions avec Ségolène Dugué, instigatrice de la Grande Famille et directrice générale du cabinet.

Comment est née l'idée de créer "La Grande Famille" ?
Ségolène Dugué : Nous vivons à l’ère du réseau mais aussi d’une certaine forme d’entre-soi. Plus que "ce que l’on a fait" ou "qui l’on est", la clé est devenue "qui l’on connait" ? Et lorsque l’on veut entrer dans le monde du travail, cette question devient centrale. Elle l’a été pour les deux associés fondateurs du cabinet, Gérard Cohen et Ardavan Amir-Aslani, qui sont tous deux arrivés en France à l’adolescence et qui ont eu toutes les peines du monde à trouver un stage dans un pays où ils n’avaient pas de connexions.


Les deux associés fondateurs du cabinet, Gérard Cohen et Ardavan Amir-Aslani [...] ont eu toutes les peines du monde à trouver un stage dans un pays où ils n’avaient pas de connexions



Aussi, plusieurs années après, l’envie était de créer ce prix pour nous tourner vers des jeunes qui n’ont pas la chance d’avoir un réseau et les codes du monde professionnel mais dont on voit l’envie de réussir briller dans leurs yeux. Plus que récompenser l’excellence, nous voulons la susciter et donner à ces jeunes étudiants en IUT de Seine-Saint-Denis toutes les clés pour réussir leur carrière en les aidant à repousser chaque jour la limite de leurs ambitions.

La Grande Famille, c’est aujourd’hui notre réponse à l’entre-soi et l'expression de notre envie de briser les barrières pour créer un monde qui nous rassemble.

Cinq lauréats ont été désignés le 20 octobre dernier. Comment allez-vous les aider concrètement ?
S. D. : Nous accompagnons les lauréats durant deux années. Notre mission est de leur transmettre un savoir-être et un savoir-faire dans le monde de l’entreprise. Nous offrons à chaque lauréat une bourse de 3 000 euros, des stages rémunérés dans leurs domaines de compétences au sein d’entreprises partenaires et, pour le plus méritant des cinq étudiants, un stage à l’étranger intégralement financé par le cabinet.


Notre mission est de leur transmettre un savoir-être et un savoir-faire dans le monde de l’entreprise



Mais le plus important pour eux est le parrainage. Durant deux ans, un membre du cabinet va s’investir auprès de son filleul pour lui faire partager son quotidien, le guider dans ses études et le préparer au milieu professionnel.

Également, nous organisons régulièrement des conférences et des sorties avec les lauréats. Elles sont destinées à développer leur culture générale et à les familiariser avec les institutions et monuments français. L’année dernière, la Fondation Napoléon a notamment invité La Grande Famille à de nombreux évènements. Nous avons été au Parlement européen à Strasbourg avec la marraine d’honneur, Nathalie Loiseau, directrice de l’École nationale d'administration.

Que sont devenus les lauréats des années précédentes ?
S. D. : À la suite de leurs deux années de DUT, les lauréats ont tous poursuivi leurs études, ce qu’ils n’envisageaient pas au début du parrainage.


Les étudiants possédant un DUT carrières juridiques ont tous poursuivi en troisième année de licence de droit, puis en master



Les étudiants possédant un DUT carrières juridiques ont tous poursuivi en troisième année de licence de droit, puis en master. Quant aux étudiants en gestion des entreprises et des administrations, ils ont passé des concours afin d’intégrer une école de commerce.

Même si le parrainage ne dure officiellement que deux ans, il est en réalité pour la vie tant les liens tissés entre nous sont forts.

Création du cabinet Nexa Avocats

- 525 vues

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière fondent Nexa Avocats, une boutique de droit fiscal qui opère la jonction entre la fiscalité...

Deux cabinets sur la cession de CGRM

- 447 vues

Soucieux de se recentrer sur son cœur de métier, Gras Savoye Willis Towers Watson est en négociations exclusives avec SPVie Assurances...

Création du cabinet Nexa Avocats

- 525 vues

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière fondent Nexa Avocats, une boutique de droit fiscal qui opère la jonction entre la fiscalité...

Création du cabinet Ollyns

- 727 vues

Le cabinet Ollyns ouvre ses portes à Paris, au 29, rue Fortuny, dans le dix-septième arrondissement.

DAYONE DAY ONE

Le Covid, nouveau risque juridique

- 480 vues

Le cabinet de conseil Day One vient de publier son Baromètre 2020 des risques juridiques des sociétés du CAC 40, qui synthétise...

Pierre Gide, une vie d’avocat

- 429 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne