Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Pitcher le client, mode d’emploi

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires n°59 - Mars / Avril 2019

Comment les cabinets d’avocats doivent se présenter aux clients lorsqu’ils répondent à une sollicitation ? Quels sont, aujourd’hui, les éléments qui font la différence et qui emportent la décision ? Faut-il mettre en avant les valeurs du cabinet, les actions menées dans le cadre d’une politique de non-discrimination ? La mise à disposition d’outils technologiques est-elle un plus ? Liste non exhaustive des choses à faire et à ne pas faire.

L’exercice du pitch consistant, pour un cabinet d’avocat, à formuler une proposition de prestation juridique et une offre financière pour un dossier spécifique, est en train d’évoluer. « Il y a quelques années, les cabinets venaient nous rencontrer pour nous présenter une belle plaquette sur papier glacé. Aujourd’hui, tout le monde le fait. Il faut donc pouvoir se distinguer avec d’autres critères », retrace Bénédicte Wautelet, directrice juridique du groupe Figaro. Si l’exercice consistait alors, pour caricaturer, à « montrer ses muscles » en convainquant le client du fait que le cabinet était le meilleur sur la place, il a désormais bien changé. Avec l’assouplissement du système des panels (voir LJA Mag n° 54), les pitchs réalisés en vue d’opération spécifique, souvent en contentieux, prennent de l’importance. Ils demandent néanmoins un lourd investissement de la part des cabinets, sans certitude de ce que le dossier leur sera confié. « Il y a vingt ans, les pitchs étaient relativement rares. Aujourd’hui, la majorité des entreprises demandent un pitch dès que l’enjeu du dossier est supérieur à 15 000 euros », observe Charles-Henri Gridel, Head of business developpement Europe et Moyen-Orient chez Herbert Smith Freehills. Il constate que la qualité des prestations offertes par les cabinets a tendance à devenir homogène. En conséquence, les clients, pour départager les cabinets qui proposent des prestations similaires, demandent à rencontrer les équipes d’avocats, collaborateurs compris.


Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous.
ou découvrez notre offre spéciale d'abonnement

Ouverture de MACK Avocat

- 473 vues

Marc-Antoine Chrétien-Kimmel ouvre son cabinet, baptisé MACK Avocat dont les activités sont dédiées aux industries de...

4e matinée de la compliance

- 427 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le handicap chez les avocats

- 418 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Lancement d’Imajeur

- 439 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

6e édition de Transfair

- 411 vues

Le grand évènement consacré à la transmission aura lieu à 100 % en ligne cette année.

Digital Human Rights

- 442 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne