Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Quinn Emanuel lance ses Masterclass et son Academy

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires n°1353 du 4 juin 2018

Destinée à se préparer à la plaidoirie pénale et à faciliter la prise de parole en public, la première Masterclass de la Quinn Emanuel Academy s’est tenue, le 24 mai dernier, dans les locaux du cabinet.

Animée notamment par Kami Haeri, associé en contentieux, elle a rassemblé une vingtaine de participants. Gratuit, cet évènement sera ensuite décliné à la plaidoirie commerciale, l’arbitrage, l’examination et la cross examination de témoins. Considérant que « tout juriste est un plaideur », l’éloquence n’étant plus réservée à la sphère judiciaire, le cabinet a, en effet, manifesté la volonté de mettre son expertise, en matière d’audience, de prise de parole et « d’advocacy», au service de ses jeunes avocats, des juristes d’entreprise et même des étudiants de Sciences Po dès le second semestre 2018, grâce à un programme complet, décliné en plusieurs chapitres. Retour d’expérience de la première édition.

«L’audience pénale fait suite à une procédure asymétrique, très déséquilibrée et inquisitoire pour le prévenu qui n’a connaissance que tardivement du dossier », introduit Kami Haeri, responsable du pôle contentieux commercial, droit pénal des affaires et enquête de régulateurs et co-organisateur de l’événement.

La France a été, en effet, régulièrement condamnée, pour sa chaîne procédurale pénale, par la CEDH. « Il est non seulement impératif d’expliquer à son client ce déséquilibre, mais aussi la sociologie juridique de la procédure pénale française, poursuit l’ancien secrétaire de la Conférence. Il existe, par exemple, un phénomène de distorsion : le personnel judiciaire étant issu du même corps, la parole du procureur de la République sera nécessairement perçue de manière plus positive par le tribunal que celle des avocats du prévenu, voire des parties civiles ». Les trente premières secondes de la plaidoirie sont alors essentielles pour capter l’attention du tribunal.

Prendre la main sur le temps et l’espace de la plaidoirie

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous.
ou découvrez notre offre spéciale d'abonnement

Création du cabinet Ollyns

- 522 vues

Le cabinet Ollyns ouvre ses portes à Paris, au 29, rue Fortuny, dans le dix-septième arrondissement.

Création du cabinet Ollyns

- 522 vues

Le cabinet Ollyns ouvre ses portes à Paris, au 29, rue Fortuny, dans le dix-septième arrondissement.

Pierre Gide, une vie d’avocat

- 419 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

L'agenda de la semaine - n°1454/1455

- 429 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne