Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Coronavirus ou le couronnement des legaltechs

Par Grégoire Debit, CEO - Closd

La crise du Covid-19 a révélé la nécessité pour les cabinets d’avocats et les directions juridiques de se digitaliser rapidement et durablement. Si certains restent encore prudents face à des technologies pour la plupart récentes, la majorité a compris l’importance de ces outils pour leur croissance, voire leur survie. Les legaltechs arrivent quant à elles à maturité au bon moment.

Il y a encore trois ans, le monde du droit fonctionnait de manière traditionnelle avec beaucoup de papier et des pratiques chronophages gravées dans le marbre. Grâce à quelques précurseurs et early adopters, motivés par la digitalisation réussie de nombreux autres secteurs, la technologie a mis le pied dans la porte et l’ouvre désormais en grand. Les situations de crise sont des accélérateurs d’innovation. Cette crise sanitaire n’échappe pas à la règle. Elle a fait gagner plusieurs années dans l’évolution des mentalités et de l’organisation du travail. Selon des enquêtes publiées récemment, la grande majorité des professionnels du droit estime que la technologie est la tendance qui aura le plus d’impact sur leur organisation au cours des trois prochaines années. Pourtant, seule une minorité pense être prête. De plus, la quasi-totalité des directions juridiques demandera aux cabinets d’avocats de présenter les technologies utilisées pour être plus productifs. La transformation est donc inévitable mais la mise en œuvre et l’adoption nécessiteront du temps et beaucoup d’accompagnement de la part des prestataires.

Le boum du télétravail va d’autant plus accentuer ce mouvement, notamment au profit d’outils de travail collaboratif hébergés dans le Cloud, donc accessibles depuis n’importe où.

Un marché de la legaltech qui mûrit et se consolide

Selon les dernières enquêtes, les avocats ont identifié trois chantiers prioritaires pour la transformation numérique de leurs cabinets :

■ La facilitation des échanges entre les interlocuteurs impliqués sur les dossiers et les clients ;

■ L’amélioration de leur image et de leur visibilité en ligne ;

■ L’intégration d’outils pour automatiser les tâches chronophages.

Si la crise a mis en exergue l’importance des legaltechs, elle a également accéléré le mouvement de sélection et de concentration inhérent à tout secteur émergent en phase de consolidation. En effet, la France compte actuellement 250 legaltechs. C’est en volume le deuxième marché au monde. Ce chiffre devrait décroître et la tendance serait plutôt à l’association des acteurs les plus performants par secteur d’activité. L’objectif est d’acquérir une plus grande solidité économique et d’offrir aux clients une offre de service complète et interopérable. Avocats et directeurs juridiques sont favorables à ces associations car la multiplication des outils est souvent présentée comme un obstacle engendrant des difficultés d’adoption et des coûts supplémentaires. Il est donc nécessaire d’intégrer au sein d’une poignée de logiciels l’ensemble des outils répondant aux besoins essentiels d’une pratique juridique. Enfin, l’autre tendance forte qui ressort est l’appétence des professionnels pour les legaltechs fondées par d’anciens praticiens du droit. C’est bien normal : il s’agit de transformer des usages très spécifiques et perfectionnés au fil des années. Le fait que l’innovation vienne de l’intérieur de la profession constitue un élément essentiel pour la confiance des acteurs dans ces mutations rapides.

Vers une interdépendance des legaltechs et des professions juridiques

Si les legaltechs pouvaient être perçues comme des « braconniers du droit » il y a quelques années, leur image a évolué et nul ne doute à présent du retour sur investissement positif de celles-ci. En effet, les meilleures legaltechs ont désormais des produits fiables et des réputations solides. De ce fait, la croissance et l’attractivité des professions juridiques semblent de plus en plus liées aux technologies qu’elles adoptent pour améliorer leur productivité et offrir une nouvelle expérience à des clients dont les attentes ont évolué. La technologie permettra aux avocats et juristes de devenir des business partners encore plus importants et « rentables » pour les entreprises. En outre, elle constitue un avantage concurrentiel certain. Autrement dit, c’est un partenariat win-win. 2020, année si particulière, sera entre autres celle des legaltechs. Désormais acteurs incontournables dans l’univers juridique, elles ne remplaceront pas les juristes mais les augmenteront.

Découvrir Closd, vos opérations juridiques, simplifiées.

Plateforme de gestion de projets juridiques pour les entreprises et leurs conseils. Data roomGestion de projet, Signature électronique, archivage, Closd facilite la collaboration entre les équipes, sécurise les documents grâce à la signature électronique et automatise les tâches sans valeur ajoutée.

Obtenez dès maintenant votre essai gratuit à Closd !

Marc Mossé rejoint August Debouzy

- 450 vues

Le cabinet August Debouzy n’a jamais hésité à recruter ses avocats en dehors du barreau. On se souvient bien sûr de l’arrivée…

Mermoz Avocats et HPML fusionnent

- 664 vues

Le 1er juin prochain, les cabinets Mermoz Avocats et HPML fusionneront. La structure prendra le nom Mermoz Avocats et constituera un nouveau cabinet pluridisciplinaire…

Marc Mossé rejoint August Debouzy

- 450 vues

Le cabinet August Debouzy n’a jamais hésité à recruter ses avocats en dehors du barreau. On se souvient bien sûr de l’arrivée…

Mermoz Avocats et HPML fusionnent

- 664 vues

Le 1er juin prochain, les cabinets Mermoz Avocats et HPML fusionneront. La structure prendra le nom Mermoz Avocats et constituera un nouveau cabinet pluridisciplinaire…

WFW promeut

- 452 vues

Watson Farley & Williams annonce la promotion de Philippe Monfort, en qualité d’associé, dans le département financement…

Quentin Maujeul rejoint Squair

- 498 vues

Squair crée un département droit public grâce à l’arrivée de Quentin Maujeul, en qualité d’associé.…

Lancement de Focal Avocat

- 454 vues

Dimitri Coudreau fonde le cabinet Focal Avocat, dédié à la protection sociale complémentaire et la distribution d’assurance.

Florent Ruault crée sa structure

- 545 vues

Le fiscaliste Florent Ruault annonce la création du cabinet Florent Ruault Avocat, situé avenue de la Grande-Armée dans le XVIIe…

L'agenda de la semaine - n°1525

- 2954 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Naissance de la legaltech White Alert

- 3167 vues

Le cabinet Ayache propose un dispositif numérique de lancement d’alertes conforme à la loi Sapin 2, qui impose aux entreprises de…

Consultation publique de l’AMF

- 3115 vues

L’Autorité des marchés financiers a fait le constat d’une augmentation encore trop lente de la proportion des fonds d’investissement…

Fieldfisher x Euronext

- 3579 vues

Fieldfisher est partenaire d’Euronext dans le cadre du déploiement de la nouvelle édition de son programme FamilyShare, destiné…

Mémoires d’un avocat international

- 3667 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Violations du RGPD

- 3200 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Abandon du projet DataJust

- 3513 vues

Selon une information du site acteurspublics.fr, qui n’a pas encore été confirmée par la Chancellerie, le développement…

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne