Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Les grandes étapes du deuil

Par Emmanuelle Vignes

Nous lisons ou entendons beaucoup parler de nominations d’associés. Mais certains collaborateurs ont également appris qu’ils ne seront pas associés cette année. Pour certains il s’agit d’une décision temporaire, pour d’autres, elle est définitive, et ils doivent alors entamer un processus de deuil. De quoi s’agit-il ?

REPONSE

S’entendre dire après plusieurs années de dévouement à son cabinet, à ses associés, ou à ses clients, qu’il ou elle ne sera jamais associé(e), c’est très, très dur. S’enchainent alors tout une série de sentiments : culpabilité, colère, peur de l’avenir, isolement, déprime, manque total de motivation, vengeance, etc. Comment faire face à ce type de situation ? Comment accueillir et gérer au mieux cette accablante nouvelle ? Et pourquoi parler de deuil en milieu professionnel ?

Le processus de deuil est composé de cinq grandes étapes :

1 – Le déni
« Non, ce n’est pas possible, j’ai encore mes chances, tout peut encore changer ».
C’est le cas du collaborateur qui n’a pas voulu voir ou entendre les signes avant-coureurs envoyés par son associé au cours des derniers mois ou lors de son dernier entretien annuel. C’est également le cas du collaborateur à qui on a rien dit et qui y a cru jusqu’au bout. Si la « nouvelle » fut annoncée de manière soudaine ou brutale, comme c’est trop souvent le cas, l’étape du « déni » est très fortement vécue.

2 – La colère
« Après tout ce que j’ai donné au cabinet, ils ne peuvent pas me faire çà ! ».
Certains collaborateurs vont marmonner des injures dans leurs bureaux, pourrir l’ambiance en nourrissant de la haine envers leur hiérarchie. D’autres, encore, vont exploser dans le bureau de l’associé qui aura eu le courage de leur annoncer la mauvaise nouvelle. D’autres enfin vont aller demander, de manière musclée, des explications à l’associé qui aura trahi leur confiance… Certains encore expriment leur colère contre eux, notamment en ressassant leurs erreurs.

3 – Le marchandage
« Si j’avais travaillé plus souvent avec tel ou tel associé... J’aurais dû accepter de faire ceci ou cela… »
En tenant ce type de propos, le collaborateur cherche à éviter la réalité. La situation est trop insupportable et la douleur trop vive. C’est aussi le cas de l’époux qui apprend que son conjoint veut la/le quitter et qui assène qu’il va « changer ». Le marchandage peut prendre différentes formes : ne rien dire à personne, minimiser les répercutions d’une telle nouvelle, passer ses nuits au cabinet, se maltraiter physiquement en se remettant à fumer ou fumer deux fois plus, se mettre à boire, enjoliver le passé en disant que le cabinet n’est plus le même, que l’ambiance s’est fortement dégradée, etc.

4 – La tristesse
« Ma vie est foutue, je ne m’en remettrai jamais… Aucun cabinet ne voudra de moi ».
Au cours de cette étape, le collaborateur s’enferme dans sa douleur. Il ne voit plus d’issues possibles et s’apitoie sur son sort. C’est à ce moment précis qu’il prend conscience que ce qu’on lui a dit, ce qu’il a vécu, est irréversible. C’est une étape essentielle et certainement la plus difficile. Mais, paradoxalement, c’est aussi celle qui lui permettra de rebondir !

5 – L’acceptation
« Cette situation est difficile, mais c’est comme ça, je dois l’accepter »
Ici, il ne s’agit pas pour le collaborateur de nier sa situation mais de l’affronter et de se tourner vers d’autres alternatives, d’autres projets : aller dans un autre cabinet ou en entreprise. Le collaborateur se concentre alors sur lui-même, prend en compte ses envies, ses besoins, et cesse de se centrer sur l’objet de son deuil : le refus de sa nomination.

 

Ces cinq étapes, rapidement décrites ici, ont été élaborées par Elisabeth Kübler Ross.
François Délivré, une grande figure de l’accompagnement des dirigeants en entreprise, propose trois autres étapes tout aussi intéressantes :

6 – Le pardon
« Finalement, ce n’est pas de la faute des associés, ni des autres collaborateurs en lice »
La colère, la tristesse et la peur, enfin exprimées, laissent place à la raison. Le collaborateur peut enfin faire la part des choses. Il se pardonne de ne pas avoir été (peut-être) « à la hauteur » et il pardonne à son entourage, aux associés. Il ne ressent plus d’aigreur envers eux.

7 – Le cadeau caché
« Si je n’avais pas été recalé, je n’aurai jamais fait ceci ou cela… »
Le collaborateur reconnaît et accepte que la situation de deuil lui a donné la possibilité de mener des projets auxquels il n’aurait jamais pensé : prendre la tête d’une direction juridique, monter un cabinet en province, ou devenir chanteur…

8 – La sérénité
« Je me souviens de cette période qui fut particulièrement difficile pour moi »
L’ex-collaborateur reconnaît et accepte que cette étape de vie professionnelle fût douloureuse. Il peut en parler sans se mettre en colère ou pleurer. Il vit sereinement son quotidien sans être aigri. Le présent compte davantage que le passé.


Le « processus de deuil » s’enclenche à chaque fois qu’intervient un changement dans notre vie personnelle ou professionnelle. Un changement de statut, une fusion, l’arrivée d’un nouvel associé, un départ significatif, la perte d’un client important, une restructuration, un dossier perdu…

Contrôle des concentrations

- 428 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Squair accueille deux associés

- 497 vues

Squair renforce sa pratique de droit social et de droit pénal des affaires, avec Benoît Dehaene et Bruno Welsch, en qualité d’associés.

Delsol Avocats coopte

- 466 vues

Delsol Avocats nomme Séverine Bravard et Manuel Wingert, associés.

Hogan Lovells promeut

- 605 vues

Hogan Lovells annonce l’arrivée de Pierre-Marie Boya, en qualité de counsel au sein de l’équipe Corporate / Private Equity.

Laurence Pinot-Lacan, DJ de Ramsay Santé

- 471 vues

Ramsay Santé annonce la nomination de Laurence Pinot-Lacan en qualité de directrice juridique groupe et secrétaire du conseil d’administration.

Delsol Avocats coopte

- 466 vues

Delsol Avocats nomme Séverine Bravard et Manuel Wingert, associés.

Squair accueille deux associés

- 497 vues

Squair renforce sa pratique de droit social et de droit pénal des affaires, avec Benoît Dehaene et Bruno Welsch, en qualité d’associés.

Hogan Lovells promeut

- 605 vues

Hogan Lovells annonce l’arrivée de Pierre-Marie Boya, en qualité de counsel au sein de l’équipe Corporate / Private Equity.

Laurence Pinot-Lacan, DJ de Ramsay Santé

- 471 vues

Ramsay Santé annonce la nomination de Laurence Pinot-Lacan en qualité de directrice juridique groupe et secrétaire du conseil d’administration.

Linklaters promeut 6 counsels

- 591 vues

Linklaters annonce la nomination de 6 counsels : Mehdi Boumedine, Julien Bourmaud-Danto et Thomas Pontacq en corporate/M&A, Eléonore Hannezo...

Scotto Partners promeut

- 557 vues

Charlotte Hazan est promue counsel au sein du cabinet Scotto Partners qu’elle a rejoint en 2018 et où elle évolue au sein du département...

Contrôle des concentrations

- 428 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Rapport 2020 de l’AFA

- 441 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Criminalité financière en 2021

- 480 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Lutte contre les cartels

- 541 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

5e édition de la PAW

- 529 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Simon Client Management

- 592 vues

Le cabinet Simon Associés crée, avec Seraphin Legal, un dispositif innovant d’accès du client à l’information de...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne