Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Thé ou café: comment prenons-nous nos décisions ? – Saison 2

Par William CARGILL - Fondateur de deinceps

Dans la précédente fiche pratique Thé ou café du 24 novembre 2017, nous nous sommes penchés sur les éléments qui entrent en jeu lors de la prise de décision personnelle. Mais que se passe-t-il lorsque la prise de décision devient collective ? Qui décide réellement ? Celui qui parle le plus fort ? Le plus puissant ? Le plus réfléchi ? Quels sont les rouages de notre raisonnement ? Comprendre les enjeux d’une décision commune est primordiale pour qu’elle soit réussie et que chacun s’y retrouve pleinement.

Chat ou tigre ? Quand les personnalités entrent en jeu

Nous le savons tous, les émotions de l'un ne sont pas nécessairement celles ressenties par l'autre.

Certains sont plus attentifs aux aspects humains, d'autres aux aspects rationnels. Certains sont plutôt à l'aise avec le fait de prendre des décisions, d'autres le sont moins, voire pas du tout. Certains ont besoin de temps pour décider, d'autres sont très intuitifs et prennent leur décision dans l'instant. Surtout, certains aiment partager la décision, d'autres s'y refusent. Les personnalités jouent donc un rôle considérable.

Le tigre prend souvent le pas sur le chat. Et si la raison du plus fort n'est pas toujours la meilleure, celui qui s'affirme le plus a tendance à l'emporter.

Les "jeux de rôles" sont ainsi au cœur du processus de prise de décision. Et moins les règles de fonctionnement sont claires, plus les jeux de rôles sont présents !

L'environnement influe sur le processus de décision


Si la personnalité compte dans la prise de décision, le processus diffère également en fonction d'une part du cadre (personnel, interpersonnel, groupe, organisation…), et d'autre part selon le contexte (familial, amical, associatif, professionnel…).

Prenons l’exemple d’une "bande de copains"; c'est le plus souvent le "chef" ou le "leader" qui va être le principal vecteur dans la prise de décision. Les membres de la bande suivent la décision du chef sans broncher. Pas de règle exprimée, mais tout le monde s'accorde à suivre le chef.

A l'inverse, dans un conseil d'administration, les statuts ou le pacte d'actionnaires règlent le processus de décision: le nombre de voix dont dispose chacun conditionne la prise de décision et le majoritaire finit par prendre la décision pour les autres.

La formation influe également sur la prise de décision

La formation de juriste, très axée sur la réflexion individuelle, conditionne dans une large mesure les praticiens du droit à la prise de décision sur un mode principalement individuel. Partager la décision est en effet souvent vécu comme la reconnaissance d'une lacune ou d'une incompétence "je dois demander aux autres car je ne suis pas sûr de moi"…

Partager la décision peut aussi être vécu comme un abandon de pouvoir: dans nombre de cabinets d'avocats, ce n'est pas la règle fixée par les statuts qui s'applique dans le processus de décision. Un associé qui réalise un très gros chiffre d'affaires va ainsi s'autoriser à prendre seul des décisions qui engagent pourtant tous ses associés.

Privilégier la décision collective à la décision individuelle

Toutes les études scientifiques le prouvent, la décision collective est préférable à la décision individuelle sur de multiples aspects. Les médecins, eux aussi habitués dans leurs études à la réflexion individuelle, l'ont pourtant compris et ont mis en place dans l'univers hospitalier, le "staff", réunion où les cas délicats sont abordés en groupe pour une prise de décision reposant non plus sur les compétences d'un seul médecin mais de plusieurs, souvent en mélangeant les spécialités.

Les juristes ont donc tout intérêt à privilégier la décision collective. Non seulement parce que cela permet de diversifier les compétences mais aussi parce que leurs décisions ont des répercussions sur les autres membres de l’entreprise ou du cabinet.

Le recrutement, un bon exemple de prise de décision en commun

Si les personnalités des uns et des autres et l'environnement jouent pleinement dans le processus de décision, il est néanmoins a minima souhaitable de fixer les règles de prise de décision dans certaines situations. S'il n'est pas utile de toutes les recenser, il est intéressant d'en illustrer certaines correspondant à des situations très concrètes.

Un premier exemple concerne le recrutement de collaborateurs dans un cabinet d'avocats. Le recrutement est un sujet sensible dans la mesure où il consiste à ajouter un membre à l'écosystème, lequel va devoir s'adapter et se réorganiser en fonction du nouvel entrant. C'est un effet dit systémique, car il influe sur tout le système : la structure.

Dans une structure unipersonnelle, la décision revient à l'unique individu qui compose la structure. Il ne peut se fier qu'à lui et processus individuel et collectif se confondent. Notons toutefois que le recrutement a pour conséquence immédiate de changer le contexte: avec le nouvel entrant, on passe d'une situation individuelle à un système constitué de deux individus.

Dans une structure regroupant plusieurs associés, processus individuel et collectif sont décorrélés. Et pour le recrutement en particulier, les règles de prise de décision ne sont pas toujours, pour ne pas dire jamais, les mêmes que celles prévues aux statuts pour les votes.

La mise en place de modalités de décision, un facteur de cohésion

Dans un processus de recrutement sans règles claires et définies au préalable, il y a fort à parier que chacun prenne seul la décision de recruter pour son équipe, selon ses propres critères, sans se soucier des impacts de sa décision sur l'écosystème de la structure.

Or, le nouveau collaborateur (ou collaboratrice) ne sera pas membre de la seule équipe qui l'a recruté(e), mais bien de la structure entière. Il occupera un bureau, partagera les activités communes à tous les membres du cabinet, influera le cas échéant sur l'ambiance du cabinet tout entier, sera l'un de ses représentants vis à vis de l'extérieur… sans parler des conditions de sa rémunération qui seront parfois en décalage avec d'autres équipes du même cabinet.

Laisser chacun recruter seul dans son coin, c'est se priver de l'intelligence collective, instaurer des critères de sélection des collaborateurs totalement hétérogènes au sein d'une même structure et augmenter considérablement le risque d'échec du recrutement.

Le développement passe par la mise en place de règles de décision communes

On le voit bien, la prise de décision dans un environnement collectif doit répondre, a minima, à deux impératifs. Le premier est que les règles et modalités de la prise de décision doivent être universelles et fixées au préalable. Surtout, et c'est le second impératif, ces règles et modalités doivent être appliquées par tous. Si certains s'en affranchissent, l'absence de décision collective entraînera, par voie de conséquence, la disparition du collectif.

En composant l'équipe de France qui a remporté la Coupe du Monde en 1998, Aimé Jacquet avait pris soin d'écarter des joueurs très talentueux, mais incapables de se fondre dans un collectif. Largement critiqué au début de la compétition pour avoir écarté des icônes au palmarès éloquent, le choix d'Aimé Jacquet fait aujourd'hui figure de cas d'école.

Pour permettre le développement harmonieux d'une structure, seule la mise en place de règles de prise de décision claires, précises, applicables à tous et appliquées par tous peut permettre de faire émerger un collectif et de passer de l'homme orchestre à l'orchestre philharmonique où chacun joue sa partition avec talent et plaisir.

Rivière Avocats Associés coopte

- 423 vues

Rivière Avocats Associés, spécialisé en droit de l’immobilier, a n n o n c e l e s cooptations de quatre associés,…

LE TOP 40 des AVOCATS DU CAC 40

- 1029 vues

Pour la deuxième année consécutive, le magazine Forbes publie, en partenariat avec la LJA , une enquête sur les 40 avocats…

Racine annonce la nomination de huit counsels

- 473 vues

Racine nomme Quentin Cournot (droit fiscal), Laurianne Cunha (droit social), Agatha Cruceru (droit social), Lisa Ducani (restructuring), Caroline Hazout-Nakache…

De la loi Sapin 2 à la loi Sapin 3

- 529 vues

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées…

Cinq cabinets sur le LBO de Valiantys

- 431 vues

Keensight Capital prend une participation majoritaire au capital de Valiantys, dans le cadre d’un LBO structuré avec l’équipe…

Julia Kalfon rejoint Squair

- 471 vues

Squair renforce son équipe contentieux, avec l’arrivée de Julia Kalfon comme associée.

Taylor Wessing nomme 4 counsels

- 457 vues

Taylor Wessing annonce la promotion, au titre de counsel, d’Axel Ferly (droit commercial et économique), Julie Filliard (droit social), Camille…

Cinq cabinets sur le LBO de Valiantys

- 431 vues

Keensight Capital prend une participation majoritaire au capital de Valiantys, dans le cadre d’un LBO structuré avec l’équipe…

Julia Kalfon rejoint Squair

- 471 vues

Squair renforce son équipe contentieux, avec l’arrivée de Julia Kalfon comme associée.

Cassandre Porgès intègre Hogan

- 512 vues

Hogan Lovells renforce sa pratique bancaire et financement, avec l’arrivée de Cassandre Porgès en qualité d’associée.…

Squair s’implante à Aix-en-Provence

- 516 vues

Après l’ouverture de bureaux à Bordeaux, Nantes et Lyon (cf. LJA 1541), Squair renforce cette fois-ci sa présence dans le Sud-Est…

Fabrice Veverka rejoint Willkie Farr

- 695 vues

Quelle trajectoire de carrière pour Fabrice Veverka ! À 43 ans, l’avocat va rejoindre, dans les prochaines semaines, le cabinet Willkie…

Lancement du cabinet d&a partners

- 701 vues

Le développement de la blockchain et le Web3 sont au coeur de toutes les attentions. Si l’offre juridique est principalement portée…

Création de Maco Avocats

- 550 vues

Nathalie Maire et Mélanie Conoir créent Maco Avocats, un cabinet dédié au droit social. Les fondatrices conseillent les entreprises…

Pierre-Emmanuel Frogé rejoint BCLP

- 612 vues

Bryan Cave Leighton Paisner annonce l’arrivée de Pierre-Emmanuel Frogé, en qualité de counsel, pour développer la pratique…

Squair ouvre un bureau à Lyon

- 694 vues

Quelques semaines après son troisième anniversaire, Squair renforce sa présence régionale, avec l’ouverture d’un…

L'agenda de la semaine - n°1525

- 3141 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Naissance de la legaltech White Alert

- 3357 vues

Le cabinet Ayache propose un dispositif numérique de lancement d’alertes conforme à la loi Sapin 2, qui impose aux entreprises de…

Consultation publique de l’AMF

- 3286 vues

L’Autorité des marchés financiers a fait le constat d’une augmentation encore trop lente de la proportion des fonds d’investissement…

Fieldfisher x Euronext

- 3750 vues

Fieldfisher est partenaire d’Euronext dans le cadre du déploiement de la nouvelle édition de son programme FamilyShare, destiné…

Mémoires d’un avocat international

- 3854 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Violations du RGPD

- 3370 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Abandon du projet DataJust

- 3688 vues

Selon une information du site acteurspublics.fr, qui n’a pas encore été confirmée par la Chancellerie, le développement…

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne