Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

La saisie des temps passés et leur exploitation

Par Par Caroline Neveux – Associée fondatrice de Jurimanagement

Quels sont les objectifs de la saisie des temps passés ?

Le premier objectif est bien souvent de pouvoir fournir une facturation détaillée au client, justifiant de l'emploi du temps facturé. Cette justification est bien évidemment légitime, principalement en matière de contentieux non forfaitisé, plus rarement dans le cas des dossiers en conseil.

Cependant, passé ce besoin, il convient de prendre la mesure de l'emploi d'un tel dispositif en matière de gestion. La saisie des temps passés constitue un outil d'aide à la décision formidable pour les associés, ainsi que pour les collaborateurs eux-mêmes, tant en conseil qu’en contentieux.

Ce point est souvent mal apprécié dès le départ, ce qui conduit à des erreurs de mise en place et d'interprétation qui peuvent devenir très vite délétères à l'ambiance même du cabinet. C’est le cas lorsque la saisie des temps est assimilée à du « flicage ».

Or, imposer un système de saisie des temps passés, même en dehors de toute préoccupation de facturation, n’est pas du contrôle au sens surveillance, mais bien du contrôle de gestion. Ce n'est, en effet, que grâce à cette méthode que l'associé va pouvoir :
- arbitrer entre ce qu'il décide de facturer ou non (par ex., temps d'attente aux audiences, temps de recherches...) ;
- effectuer un contrôle de rentabilité par affaire, visant à rapprocher le temps passé valorisé au taux horaire de vente affecté à l’affaire, de la facturation réellement émise ;
- effectuer un contrôle de rentabilité par ligne client : sur l’ensemble des affaires traitées pour un seul client, mesurer l’ensemble du temps passé valorisé affecté à ce client et le comparer à la facturation réellement émise pour ce client ;
- réaliser un contrôle de rentabilité par ligne de dossiers ou par nature d’affaires ;
apprécier, enfin, le poids de tout ce qui n’est pas facturable : les investissements dans le développement, les besoins de formations à dispenser aux collaborateurs (en constatant par exemple des temps de recherches trop importants) ; ou encore visualiser les périodes de sous-charge réelle…ou la part du temps consacré aux tâches de gestion. Cette précision permettra de calculer avec rigueur le point mort.

Tous ces indicateurs contribuent à alimenter les outils d’aide à la décision et c’est bien souvent grâce à ce type de statistiques, que les cabinets peuvent :
- aller renégocier des forfaits mal maîtrisés ;
- industrialiser le traitement de dossiers au barème trop coûteux, négocier des taux horaire avec des clients, etc.

Il importe donc de penser, dès l'origine, à la nature des rubriques de saisie, qu'elles s’inscrivent dans le cadre d'un dossier (par ex.,  audience, consultation, examen de dossier, téléphone, rédaction de contrat…) ou dans celui de la gestion du cabinet (informatique, formation, comités…). Cette étape de la détermination des rubriques est de surcroît l'excellente occasion de se pencher sur le mode de fonctionnement réel du cabinet.

Une fois que ces codes de saisie seront utilisés, il sera aisé de générer des statistiques de temps par type de rubrique, ce qui renseignera sur la nature de l'activité effective et permettra enfin, de développer avec plus ou moins d'acuité des bibliothèques d'actes utiles aux rubriques. Il est particulièrement important d'expliquer ces démarches aux collaborateurs en amont afin qu'il n'y ait aucune méprise.

On ne peut que conseiller aux cabinets qui n'en n'ont pas encore fait l'acquisition, de se doter d'un outil de saisie des temps. Il en existe d'excellents sur le marché, adaptés à toutes tailles d'exercice et qui ont fait leur preuve.

En savoir plus visitez notre site et contactez nous sur www.jurimanagement.com

Rivière Avocats Associés coopte

- 423 vues

Rivière Avocats Associés, spécialisé en droit de l’immobilier, a n n o n c e l e s cooptations de quatre associés,…

LE TOP 40 des AVOCATS DU CAC 40

- 1039 vues

Pour la deuxième année consécutive, le magazine Forbes publie, en partenariat avec la LJA , une enquête sur les 40 avocats…

Racine annonce la nomination de huit counsels

- 473 vues

Racine nomme Quentin Cournot (droit fiscal), Laurianne Cunha (droit social), Agatha Cruceru (droit social), Lisa Ducani (restructuring), Caroline Hazout-Nakache…

De la loi Sapin 2 à la loi Sapin 3

- 535 vues

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées…

Cinq cabinets sur le LBO de Valiantys

- 431 vues

Keensight Capital prend une participation majoritaire au capital de Valiantys, dans le cadre d’un LBO structuré avec l’équipe…

Julia Kalfon rejoint Squair

- 471 vues

Squair renforce son équipe contentieux, avec l’arrivée de Julia Kalfon comme associée.

Taylor Wessing nomme 4 counsels

- 457 vues

Taylor Wessing annonce la promotion, au titre de counsel, d’Axel Ferly (droit commercial et économique), Julie Filliard (droit social), Camille…

Cinq cabinets sur le LBO de Valiantys

- 431 vues

Keensight Capital prend une participation majoritaire au capital de Valiantys, dans le cadre d’un LBO structuré avec l’équipe…

Julia Kalfon rejoint Squair

- 471 vues

Squair renforce son équipe contentieux, avec l’arrivée de Julia Kalfon comme associée.

Cassandre Porgès intègre Hogan

- 512 vues

Hogan Lovells renforce sa pratique bancaire et financement, avec l’arrivée de Cassandre Porgès en qualité d’associée.…

Squair s’implante à Aix-en-Provence

- 516 vues

Après l’ouverture de bureaux à Bordeaux, Nantes et Lyon (cf. LJA 1541), Squair renforce cette fois-ci sa présence dans le Sud-Est…

Fabrice Veverka rejoint Willkie Farr

- 695 vues

Quelle trajectoire de carrière pour Fabrice Veverka ! À 43 ans, l’avocat va rejoindre, dans les prochaines semaines, le cabinet Willkie…

Lancement du cabinet d&a partners

- 701 vues

Le développement de la blockchain et le Web3 sont au coeur de toutes les attentions. Si l’offre juridique est principalement portée…

Création de Maco Avocats

- 550 vues

Nathalie Maire et Mélanie Conoir créent Maco Avocats, un cabinet dédié au droit social. Les fondatrices conseillent les entreprises…

Pierre-Emmanuel Frogé rejoint BCLP

- 612 vues

Bryan Cave Leighton Paisner annonce l’arrivée de Pierre-Emmanuel Frogé, en qualité de counsel, pour développer la pratique…

Squair ouvre un bureau à Lyon

- 694 vues

Quelques semaines après son troisième anniversaire, Squair renforce sa présence régionale, avec l’ouverture d’un…

L'agenda de la semaine - n°1525

- 3141 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Naissance de la legaltech White Alert

- 3357 vues

Le cabinet Ayache propose un dispositif numérique de lancement d’alertes conforme à la loi Sapin 2, qui impose aux entreprises de…

Consultation publique de l’AMF

- 3286 vues

L’Autorité des marchés financiers a fait le constat d’une augmentation encore trop lente de la proportion des fonds d’investissement…

Fieldfisher x Euronext

- 3750 vues

Fieldfisher est partenaire d’Euronext dans le cadre du déploiement de la nouvelle édition de son programme FamilyShare, destiné…

Mémoires d’un avocat international

- 3854 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Violations du RGPD

- 3370 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Abandon du projet DataJust

- 3688 vues

Selon une information du site acteurspublics.fr, qui n’a pas encore été confirmée par la Chancellerie, le développement…

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne