Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Philippe Portier : "il ne sert à rien de vouloir lutter contre l'économie collaborative."

Par Laurence Garnerie

Image
Philippe Portier, avocat associé et membre du conseil de gérance de Jeantet


Alors que le terme d'« ubérisation » est sur toutes les lèvres, le cabinet d'avocats Jeantet lance DigitLegal, un blog consacré à la numérisation de l'économie et du droit, doté d’un fil Twitter dédié @digitlegal. Explications avec Philippe Portier, associé et membre du conseil de gérance du cabinet.

Quelle est la genèse du blog DigitLegal ?
Philippe Portier : C’est une convergence de plusieurs facteurs. En début d’année, nous avons développé notre département IP/IT en recrutant un nouvel associé, Frédéric Sardain, très actif sur les problématiques liées au numérique. Par ailleurs, depuis plusieurs mois, Jeantet est très sollicité par des clients divers sur les nouveaux modèles liés à l’économie numérique. Cela nous a conduits à mener des actions de lobbying sur le sujet et des opérations de communication, comme l’organisation d’une conférence de presse avec l’AJEF sur le rapport Terrasse en février dernier ou des ateliers sur l’ubérisation de la filière agroalimentaire lors du Salon de l’Agriculture. Simultanément, le cabinet a décidé de revoir sa charte graphique et son site, et d’ancrer davantage son discours dans l’innovation et les nouveaux médias. La combinaison de tous ces éléments nous a amenés à penser qu’un blog, accompagné d’un compte Twitter, était une bonne manière de participer au débat sur l’économie numérique.

Quel est l’esprit de ce blog ?
P.P. : Nous voulons décrypter et analyser les tenants et aboutissants de l’économie collaborative. Il ne sert à rien de vouloir lutter contre ce mouvement car il est dicté par le consommateur. Cependant, il ne peut pas se développer sans cadre et nous souhaitons apporter avec recul les réponses aux questions qui entravent son évolution. Qu’est-ce qui relève du professionnel ou de l’occasionnel par exemple ? Il y a un besoin de démarcation et de règles (fiscales, sociales, réglementaires) claires sur cette question. Nos clients sont à la fois des acteurs de l’économie collaborative et des opérateurs historiques. Nous voulons donc œuvrer à l'émergence d'un dialogue équitable entre eux.

Comment les membres du cabinet participent-ils à ce blog ?
P.P. : Nous avons constitué un groupe de travail sur l’économie collaborative, regroupant les différents spécialistes, en droit de la concurrence, droit fiscal, droit social et règlementations, qui rédigent des articles chacun dans leur matière. Mais nous essayons d’entraîner tout le monde et nous avons même organisé une formation en interne à cette fin. Toutes les pratiques sont concernées par les problématiques que rencontrent les nouveaux entrants sur un secteur donné (hôtellerie, transports, alimentation, professions réglementées,…), bloqués dans leur développement par les corporatismes.

Quel regard portez-vous sur l’émergence de plateformes numériques faisant concurrence à la profession d’avocat ?
P.P. : L’ubérisation s’attaque tout d'abord à des monopoles sans valeur ajoutée. Si des acteurs ont pu émerger en proposant des offres à moindre coût, c’est qu’il y avait une place à prendre. Sur la question des modèles d’actes en ligne par exemple, le problème de l’avocat ne doit pas porter sur l’acte lui-même, mais sur son travail de conseil qui, lui, n’est pas modélisable. Nous sommes aujourd’hui poussés à faire notre travail de mieux en mieux pour éviter de nous faire comparer à des algorithmes.

Propos recueillis par Laurence Garnerie 

Ollyns poursuit sa croissance

- 508 vues

Le cabinet Ollyns, fondé en septembre dernier par David Pitoun et Cyrille Garnier, annonce l’arrivée d’Anne-Laurence Faroux,...

Ydès renforce son social

- 448 vues

Ydès annonce l’arrivée, à Paris, d’Harold Berrier en qualité d’associé.

Campus AFJE

- 433 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Le recrutement juridique augmenté

- 478 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Prix du Livre Planète Social 2020

- 431 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne