Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Publicité personnelle des avocats : les règles continuent à évoluer...

Par Brigitte Van Dorsselaere et Marie Jeannest de Gyvès - Image Juridique

L’article 10 du Règlement Intérieur National sur les règles de la publicité  personnelle des avocats va être modifié. L’Assemblée générale du Conseil National des Barreaux a, en effet, voté, en mai  2010, des dispositions visant à faire évoluer les règles relatives à la communication des avocats, tant en ce qui concerne la communication papier traditionnelle que numérique sur le net. Une modernisation est en cours...

Un regard en arrière montre que les règles sur la communication des avocats évoluent régulièrement au fil des années :
- en 2003, le Barreau de Paris incite les avocats à communiquer (Cahier du barreau de Paris);
- en 2005, la publicité est permise si elle procure « une information » au public et si sa mise en œuvre respecte les principes essentiels de la profession  (art.15, décret 12/7/2005) alors qu’auparavant elle devait procurer « une nécessaire information" (article 161 du décret du 27 novembre 1991);
- en 2007, au-delà de l’autorisation de citer le nom de ses clients dans les plaquettes destinées à l’international, l’avocat peut faire des références nominatives d'un ou de plusieurs de ses clients, avec leur accord exprès et préalable, dans les procédures d'appels d'offres publics ou privés et d'attribution de marchés publics (Règlement intérieur national modifié, 28 mai 2007);
- en 2009,  la loi de finances accorde  un crédit d’impôt pour les dépenses exposées par les cabinets d’avocats « pour l’organisation ou la participation à des manifestations hors de France ayant pour objet de faire connaitre les compétences du cabinet ». Les cabinets d’avocats voulant se faire connaître à l’étranger peuvent ainsi bénéficier d’une aide fiscale;
- en 2010, l’article 10 du RIN va être modifié pour assouplir les mentions à faire apparaitre sur le papier en tête du cabinet et encadrer la communication sur le net.

Assouplir la communication écrite

En ce qui concerne la communication écrite papier traditionnelle des avocats, les textes assouplissent les règles applicables.
Ainsi « « tout document destiné à la publicité personnelle de l'avocat peut, outre les mentions autorisées pour la correspondance, faire mention : 
- des domaines d'activité, juridiques ou judiciaires, réellement pratiqués, l'emploi, à cette occasion, des mots « spécialiste », « spécialisé », « spécialité » ou « spécialisation », ainsi que de tout symbole associé à ces mots dans les conditions ci-dessus prévues, étant exclusivement réservé aux domaines d'activité pour lesquels l'avocat est titulaire d'un certificat de spécialisation régulièrement obtenu et non invalidé » ;
Seuls les avocats titulaires d’un certificat de spécialisation peuvent recourir à cette terminologie, comme par le passé, la mention de spécialisation étant une reconnaissance professionnelle sanctionnée par un diplôme.
Autre nouveauté,  le papier en tête pourra désormais faire apparaitre les juristes et les consultants externes, non avocats, du cabinet, à condition de ne pas créer une confusion sur leur situation, leur titre ainsi que sur les principes d’organisation interne du cabinet.

Encadrer la communication sur le net

En revanche, en ce qui concerne la communication sur l’Internet, les nouvelles dispositions sont plus strictes afin d’éviter les abus constatés. Ainsi, les cabinets ne peuvent utiliser, à titre de nom de domaine de leur site, des noms génériques, y compris le mot « avocat » ou un secteur de droit spécifique. Le nom de domaine comprendra obligatoirement le nom de l’avocat ou bien celui du cabinet, éventuellement suivi ou précédé du mot « avocat » Il s’agit d’interdire de s’approprier des noms de domaine génériques.
L’ouverture d’un site reste soumise à la communication préalable à l’Ordre des avocats, comme c’est le cas d’ailleurs de tous les autres supports publicitaires des cabinets d’avocats.

Distinguer, offre de services personnalisée, newsletters et démarchage

Le principe d’une réglementation dans le détail de l’interdiction du démarchage a été rejeté par le CNB. Des exemples seront donnés dans le commentaire du RIN pour distinguer le démarchage interdit de l’offre de service personnalisée, qui ne se confond pas nécessairement avec le démarchage et qui n’est pas un délit en soi : «  La publicité est permise à l'avocat si elle procure une information au public et si sa mise en œuvre respecte les principes essentiels de la profession. La publicité inclut la diffusion d'informations sur la nature des prestations de services proposées, dès lors qu'elle est exclusive de toute forme de démarchage. »
Il convient aussi de distinguer le démarchage interdit de l’envoi de newsletters du cabinet, en grand nombre, sur le cabinet ou sur des actualités juridiques, qui n’est pas non plus interdit en soi.

Voir le site du CNB

Voir le tableau du CNB sur les nouveautés apportées aux règles de la profession

Lancement de Focal Avocat

- 403 vues

Dimitri Coudreau fonde le cabinet Focal Avocat, dédié à la protection sociale complémentaire et la distribution d’assurance.

Florent Ruault crée sa structure

- 404 vues

Le fiscaliste Florent Ruault annonce la création du cabinet Florent Ruault Avocat, situé avenue de la Grande-Armée dans le XVIIe…

WFW promeut deux counsels

- 475 vues

Le bureau parisien du cabinet d’avocats Watson Farley & Williams annonce la promotion de deux nouveaux counsels : Hélène Ibos…

Lancement de Focal Avocat

- 403 vues

Dimitri Coudreau fonde le cabinet Focal Avocat, dédié à la protection sociale complémentaire et la distribution d’assurance.

Florent Ruault crée sa structure

- 404 vues

Le fiscaliste Florent Ruault annonce la création du cabinet Florent Ruault Avocat, situé avenue de la Grande-Armée dans le XVIIe…

Lancement du cabinet Henka

- 561 vues

Jean-Philippe Thibault, Benoît Van Bésien et Marjorie Dudon annoncent la création du cabinet Henka, dédié au droit de…

Simon Estival rejoint Inlo Avocats

- 587 vues

Quatre ans après sa création, le cabinet Inlo Avocats accueille un 5e associé, en la personne de Simon Estival. Spécialisé…

L'agenda de la semaine - n°1525

- 2916 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Naissance de la legaltech White Alert

- 3123 vues

Le cabinet Ayache propose un dispositif numérique de lancement d’alertes conforme à la loi Sapin 2, qui impose aux entreprises de…

Consultation publique de l’AMF

- 3078 vues

L’Autorité des marchés financiers a fait le constat d’une augmentation encore trop lente de la proportion des fonds d’investissement…

Fieldfisher x Euronext

- 3537 vues

Fieldfisher est partenaire d’Euronext dans le cadre du déploiement de la nouvelle édition de son programme FamilyShare, destiné…

Mémoires d’un avocat international

- 3628 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Violations du RGPD

- 3157 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Abandon du projet DataJust

- 3470 vues

Selon une information du site acteurspublics.fr, qui n’a pas encore été confirmée par la Chancellerie, le développement…

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne