Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Les facteurs de réussite d’une newsletter

Sabrina Tantin – Directrice HEADCOM – tantin@headcom.fr - Conseil et accompagnement en communication & marketing

Vecteur de communication parmi les plus utilisés, la newsletter, pour être efficace doit respecter certaines règles. Ces dernières doivent être mesurées pour en définir la réussite ou pas, et adapter sa stratégie digitale en conséquence. Retour sur 4 indicateurs importants.

1- Le taux de délivrance

Le taux délivrance ou de délivrabilité correspond au nombre de mail non réceptionnés par les destinataires. Plusieurs raison peuvent expliquer cet échec : l’adresse mail est fausse, le destinataire a changé d’entreprise, la boite mail est saturée. Plus votre base sera saine, plus le taux de délivrabilité sera élevé.

  • La pertinence des cibles et la qualité des contacts sont à appréhender avant de précéder à l’envoi de sa newsletter.

[fc id='12'][/fc]

2- La dénomination de l’objet

Une majorité de newsletters reçues ont un objet dénommé ‘newsletter’, ‘newsletter du cabinet…’. Ce qui n’engage guère à l’ouverture du message. Votre newsletter doit se distinguée parmi les nombreuses reçu quotidiennement.  Aussi, le titre doit donner l’essentiel du message, il doit accrocher et résumer le contenu. En effet, la pertinence de l’objet déterminera si la cible ouvre le message ou non.

  • Une dénomination réfléchie et pensée pour vos cibles aura un impact sur le taux d’ouverture de votre newsletter.

3- Le taux d’ouverture

D’après plusieurs études, le taux moyen d’ouverture d’une newsletter constaté est de 18 à 20 %. Hors, chez HEADCOM nous avons constaté que le taux d’ouverture d’une newsletter bien réalisée et bien pensée pouvait atteindre + 37% !

  • Le taux d’ouverture est un indicateur très important relatif à la qualité de la newsletter et de ses cibles.

4- La cartographie des clics

Très peu de marketeur analysent la cartographie globale des clics. Cet indicateur permet une vision générale sur la disposition des différents éléments textes, visuels et liens placés dans la newsletter. En outre, la cartographie globale permet de comprendre l’attitude de l’internaute dans les informations présentent dans la newsletter.

  • La cartographie est un indicateur permettant également de mesurer l’efficacité de l’organisation éditoriale au sein de la newsletter.

Deux cabinets sur la cession de CGRM

- 447 vues

Soucieux de se recentrer sur son cœur de métier, Gras Savoye Willis Towers Watson est en négociations exclusives avec SPVie Assurances...

Création du cabinet Nexa Avocats

- 527 vues

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière fondent Nexa Avocats, une boutique de droit fiscal qui opère la jonction entre la fiscalité...

DAYONE DAY ONE

Le Covid, nouveau risque juridique

- 482 vues

Le cabinet de conseil Day One vient de publier son Baromètre 2020 des risques juridiques des sociétés du CAC 40, qui synthétise...

Pierre Gide, une vie d’avocat

- 429 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne