Accès Rapide
S'identifier

Les apports de la nouvelle directive sur les actions transfrontalières seraient-ils une menace pour les assureurs ?

Par Emmanuèle Lutfalla, avocate associée chez Signature Litigation, et Simon Fitzpatrick, élève-avocat

Selon l’article L. 621-7 du Code de la consommation actuelle, les entités qui figurent dans une liste établie par la Commission européenne peuvent intenter des actions en cessation de pratiques, mais uniquement dans la stricte limite des domaines mentionnés dans la directive de 2009, dont la majorité des produits de l’assurance est exclue.

Ce contenu est réservé à nos abonnés

Inscrivez-vous gratuitement pour profiter de 3 articles gratuits par mois.

Déjà abonné ? Identifiez-vous.
ou découvrez notre offre spéciale d'abonnement

Création du cabinet Medici

- 967 vues

Le marché parisien compte une nouvelle boutique en arbitrage international et contentieux des affaires. Le cabinet Medici vient d’ouvrir ses...

Covid-19 & RGPD

- 441 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format