Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

LES DEALS

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires n°1368 - du 15 octobre 2018

Chaque semaine dans la Lettre des Juristes d’Affaires, découvrez les principales opérations de la semaine sur lesquelles sont intervenus les avocats (fusions-acquisitions, Private Equity, financement, contentieux d’affaires, restructurations d’entreprises, etc.).

Quatre cabinets sur la levée d’Evaneos

Evaneos, spécialiste du voyage sur-mesure sur Internet, lève 70 M€ auprès de nouveaux investisseurs et de ses investisseurs historiques.

À l’occasion de ce quatrième tour de table, Partech, le newyorkais Level Equity, et Quadrille Capital entrent au capital.

Les investisseurs historiques Serena Capital, Bpifrance, entrés en 2016, et XAnge, actionnaires depuis 2013 réinvestissent.

Isai, qui accompagnait Evaneos depuis 2011, a en revanche décidé de sortir du capital. Rappelons que le voyagiste avait déjà levé 18 M€ en mai 2016. Cette nouvelle opération vise notamment à financer le développement d’Evaneos aux États-Unis.

Neptune a assisté Evaneos et ses dirigeants fondateurs, avec David Sitruk, associé.

Gide a conseillé Level Equity et Partech, avec David-James Sebag, associé et Julien Negroni.

Jones Day a assisté Quadrille Capital, avec Charles Gavoty, associé, et Alexandre Wibaux.

Villechenon Société d’Avocats a épaulé les investisseurs historiques, Serena, Xange et BPI, avec Morgan Hunault-Berret, associée, et Paul-Albert Legrand.

Chammas et FTPA sur l’acquisition de V3D par SoftAtHome

SoftAtHome, éditeur de logiciels de connectivité et de télévision pour maison intelligente, rachète l’éditeur lyonnais V3D, expert en logiciels d’analyse de données sur les réseaux télécoms, auprès d’Iris Capital, Siparex, RAC I, ainsi que les managers.

Avec le rachat de V3D, la filiale d’Orange, qui offre aux opérateurs des solutions de connectivité pour maison intelligente et de télévision payante, sera en mesure de proposer à ses clients opérateurs fixes et mobiles, une gamme complète de solutions pour l’analyse de la qualité d’expérience, en s’appuyant sur des millions d’indicateurs de performances (KPIs) collectés par V3D.

Notons que l’éditeur travaillait déjà avec une vingtaine d’opérateurs télécoms, dont Orange.

Chammas & Marcheteau a assisté les cédants, avec Denis Marcheteau, associé, et Romain Penloup.

FTPA Avocats a représenté SoftAtHome, avec Coralie Oger, associé, Pierre Lumeau et Charlotte Pouyat.

Fidal et Mayer sur le rachat de Matelev par Accès industrie

Accès Industrie, expert en location et vente de matériel de levage et manutention, annonce l’acquisition de son concurrent Matelev, auprès des dirigeants actionnaires du groupe.

Cette opération intervient un an après la reprise majoritaire d’Accès Industrie par Parquest Capital -accompagné en minoritaires par CM-CIC Investissement et l’IRDI-, auprès de Butler Capital Partners, et le retrait de cote de la société.

La société avait été valorisée près de 100 M€ à cette occasion.

Fort d’un réseau de 29 agences et, depuis l’année dernière, d’une filiale de vente de machines, Accès Industrie enrichit par cette acquisition sa gamme de matériel de manutention, afin d’apporter une offre complète à ses clients.

De son côté, avec près de 800 machines en parc et un chiffre d’affaires de 7,5 M€, Matelev se positionne comme un spécialiste de la région Centre auprès d’une clientèle industrielle ou bâtiment.

Fidal a épaulé les dirigeants-actionnaires de Matelev, avec Pierre de Gouville, directeur associé, et Emilie Audeber en corporate, ainsi que Nicolas Cuchet en fiscal.

Mayer Brown a représenté Accès Industrie, avec Emily Pennec, associée, Fanny Rech et Antoine Riom en corporate.

Jeantet sur le placement privé de Global Bioenergies

Global Bioenergies, convertisseur de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation, a procédé à une augmentation de capital par émission d’actions ordinaires sans droit préférentiel de souscription, dans le cadre d’un placement privé au profit d’investisseurs qualifiés domestiques et internationaux.

Ce placement privé a permis à la société de lever environ 6,2 M€ par l’émission de 560 694 actions à un prix unitaire de 11,13 €, fixé à l’issue d’un processus de construction accélérée d’un livre d’ordres.

Ce montant représente 12,4 % du capital social de la société post-opération.

Jeantet a conseillé Global Bioenergies, avec Cyril Deniaud, associé, et Clémence Gagneux en corporate et droit boursier.

White et Bird sur le contentieux Dyson / Rowenta

Dans un arrêt du 21 août dernier, la cour d’appel de Versailles (n° 16/08992) a fait droit à toutes les demandes de Dyson dans une affaire de concurrence déloyale à l’encontre de Rowenta et a condamné la filiale du groupe SEB au paiement de 500 000 € à titre de dommages et intérêts, notamment à raison d’une publicité comparative illicite.

Dyson vient donc de remporter la deuxième manche dans son combat contre son concurrent français, même si un pourvoi en cassation demeure possible. Rowenta avait commercialisé deux modèles d’aspirateur balais en 2012 et 2013, puis lancé une campagne comparant ses modèles avec trois autres aspirateurs, dont un Dyson.

Il mettait en avant « a meilleure performance de nettoyage », avec un logo représentant le numéro 1 auréolé d’une couronne de lauriers, diffusé sur ses emballages et dans des vidéos.

Dyson a assigné Rowenta en paiement de dommages-intérêts pour publicité trompeuse et actes de concurrence déloyale. Dans une première affaire, concernant le premier modèle d’aspirateur, la cour d’appel de Versailles a, le 16 mai 2016, condamné Rowenta à verser 400 000 € de dommages-intérêts. Le 13 juin 2018, la Cour de cassation (n° 16-22054) a rejeté le pourvoi, estimant que la cour d’appel n’a pas méconnu le principe de la réparation intégrale.

White & Case a représenté Dyson, avec Yann Utzschneider, associé, et Anouk Clamens.

Bird & Bird a conseillé Rowenta, avec Frédérique Dupuis-Touboul, associée, et Loïc Poullain, counsel.

Gide et Latournerie sur la levée de SnapCall

La start-up parisienne SnapCall vient de boucler un tour de table de 1 M€ auprès d’Isai et de business angels, tels que Théodore Martin Martin (ex-CEO NetCentrex).

Fondée en 2016 par Arnaud Pigueller et Thomas de Becdelièvre, la société conçoit une solution qui permet à un client, sur le point d’effectuer une transaction sur un site e-commerce, de joindre directement un téléconseiller en cliquant sur un bouton d’appel intelligent, qui remplace les numéros de téléphone figurant sur les sites web.

Le téléconseiller visualise immédiatement la transaction en cours et peut ainsi apporter une réponse personnalisée à l’internaute pour qu’il aille au bout du processus d’achat.

Gide a épaulé Isai, avec Pierre Karpik, associé, et Donald Davy.

Latournerie Wolfrom Avocats a assisté SnapCall, avec Caroline Basdevant-Soulié, associée, et Lucile Mazoué.

Hogan et EY sur le partenariat entre Parcours et Speedy

Parcours, spécialiste de la location longue durée, annonce la cession du fonds de commerce des ateliers de ses neuf agences françaises 3D à Speedy, filiale de Bridgestone depuis 2016, et plus spécifiquement à sa filiale Ateliers ET&S.

Celui-ci se voit ainsi confier la gestion des activités mécanique et carrosserie du loueur. Parcours a bâti son succès sur des agences 3D réunissant sous un même toit une structure de location longue durée, un atelier d’entretien et de réparation ainsi qu’un centre de véhicules d’occasion.

Ce modèle, qui a survécu au rachat par ALD Automotive en 2016, ne sera toutefois pas remis en cause avec le rachat par le spécialiste de l’entretien automobile. Cette nouvelle relation entre les deux entreprises sera également formalisée via un accord de partenariat de longue durée.

Hogan Lovells a conseillé Parcours, avec Jean-Marc Franceschi, associé, Julie Poulet et Bob Zeller en corporate, ainsi que Michaël Lévy, associé, et Laure Nguyen, counsel, sur les aspects immobiliers et environnementaux.

EY Société d’Avocats a conseillé Speedy, avec Roland Montfort, associé, et Alexandre Gelblat en corporate, ainsi qu’Anne-Elisabeth Combes, associée, et Camille Gamet en social.

Saul et Jeantet sur la levée de Beamy

Beamy vient de lever 300 000€ auprès du portugais Bright Pixel et de business angels.

Fondée en 2017 par Andréa Jacquemin, Anna Naydenova et Julien Goldberg, Beamy vise à rassembler les start-up du retail sur une même plateforme pour simplifier la digitalisation des retailers, à l’image d’un App-store.

Jeantet a assisté Bright Pixel, avec Philippe Matignon, associé, et Maria Plakci.

Saul Associés a conseillé Beamy, avec Fabrice Epstein, associé, et Victoire Ponsot

Activisme actionnarial

- 456 vues

Pour la sixième année, le cabinet Skadden Arps publie son rapport sur l’activisme actionnarial intitulé « Activist Investing...

Bredin Prat promeut 6 counsels

- 578 vues

Bredin Prat annonce la nomination de 6 nouveaux counsels en Concurrence, Corporate, Restructuring, Contentieux et Arbitrage international. Le cabinet compte...

Bredin Prat promeut 6 counsels

- 578 vues

Bredin Prat annonce la nomination de 6 nouveaux counsels en Concurrence, Corporate, Restructuring, Contentieux et Arbitrage international. Le cabinet compte...

Création d’Emeriane Avocats

- 512 vues

Juliane Dessard Jacques et Eole Rapone annoncent la création d’Emeriane Avocats, dédié au droit des sociétés et...

Activisme actionnarial

- 456 vues

Pour la sixième année, le cabinet Skadden Arps publie son rapport sur l’activisme actionnarial intitulé « Activist Investing...

Forum anti-corruption de l’OCDE

- 438 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Shake the Law, 2e édition

- 502 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Concentrations en 2020

- 473 vues

Dechert publie DAMITT (Dechert Antitrust Merger Investigation Timing Tracker), un rapport sur les tendances du contrôle des concentrations par les...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne