Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Écoutes téléphoniques : la décision d'appel de l'affaire Prakken d'Oliveira attendue pour le 27 octobre

Par Laurence Garnerie

Le bras de fer entre l'État néerlandais et le Conseil des barreaux européens (CCBE) sur les écoutes téléphoniques des avocats se poursuit. Le 23 septembre dernier, le CCBE a en effet participé à l'audience d'appel à La Haye du contentieux opposant l’État néerlandais au cabinet d'Amsterdam Prakken d'Oliveira et à l’association néerlandaise des avocats pénalistes, soutenus par le Conseil des barreaux européens. Pour rappel, dans cette affaire, les avocats contestaient le droit des agences de renseignement nationales d'écouter leurs communications et appels téléphoniques (lire notre actualité du 9 juin 2015 : Le CCBE intervient en soutien à un cabinet d’avocats mis sur écoute aux Pays-Bas).

Le 1er juillet 2015, le tribunal d’arrondissement de La Haye leur avait donné raison en jugeant que la surveillance des avocats par les agences de renseignement constituait une violation des droits fondamentaux et avait ordonné à l’État de cesser toute surveillance des communications de ces derniers (lire notre actualité du 3 juillet 2015 : Avocats : communiquer en toute confidentialité est un droit fondamental). L’État néerlandais avait alors interjeté appel.

Caractère absolu
Le 25 août, le CCBE a contesté les motifs de cet appel en affirmant "que toute surveillance doit faire l’objet d’un contrôle par un organisme indépendant, que le secret professionnel inclut les communications de tous les avocats européens rendant des services aux Pays-Bas et en demandant que le jugement reconnaisse le caractère absolu du secret professionnel". Parallèlement, il a adressé une demande de décision préjudicielle à la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE).  La décision d'appel est attendue pour le 27 octobre prochain.

L.G.

Création d’Emeriane Avocats

- 455 vues

Juliane Dessard Jacques et Eole Rapone annoncent la création d’Emeriane Avocats, dédié au droit des sociétés et...

Création d’Emeriane Avocats

- 455 vues

Juliane Dessard Jacques et Eole Rapone annoncent la création d’Emeriane Avocats, dédié au droit des sociétés et...

Ouverture de bureau Brandeis Paris

- 608 vues

Le cabinet d’avocats bureau Brandeis ouvre ses portes à Paris. Il se compose de quatre associés, Marc Barennes, Sarah Subrémon,...

Forum anti-corruption de l’OCDE

- 422 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Shake the Law, 2e édition

- 480 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Concentrations en 2020

- 453 vues

Dechert publie DAMITT (Dechert Antitrust Merger Investigation Timing Tracker), un rapport sur les tendances du contrôle des concentrations par les...

LCB/FT : un nouvel outil

- 489 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne