Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Bryan Cave et Berwin Leighton Paisner discutent mariage

Paru dans La Lettre des Juristes d’Affaires, N° 1322 du 23/10/2017

Image

 
Le cabinet britannique Berwin Leighton Paisner (BLP) et l’américain Bryan Cave seraient entrés en négociations pour un éventuel rapprochement de leurs équipes.

On savait que BLP cherchait à développer sa présence aux États-Unis en fusionnant avec un cabinet local. Des discussions avaient d’ailleurs été menées en début d’année 2016 avec la firme Greenberg, pour finalement échouer. C’est donc une nouvelle tentative pour le Britannique. Et cette fois-ci les négociations seraient bien avancées. Selon les sources de la rédaction, elles devraient même se concrétiser avant la fin de l’année.

Si l’on ne connaît pas encore les modalités du rapprochement, ni la forme juridique et fiscale de la future entité, les deux parties se seraient néanmoins déjà accordées pour donner naissance à une firme intégrée avec un PNL unique. « On penche plutôt vers un modèle à la Jones Day, que celui de Baker McKenzie », témoigne sous couvert d’anonymat un avocat. Quant au changement de nom ? Rien n’est encore décidé. Le cabinet Bryan Cave a fusionné deux fois de suite avec d’autres structures – en 2007 avec la law firm Powell Goldstein, basée à Atlanta, et en 2012 avec Holme Roberts & Owen, installée dans le Colorado – mais n’a jamais modifié sa dénomination. Les deux parties parlent déjà de grande proximité de fonctionnement, de valeurs communes, etc. Mais au niveau de la force de frappe, les chiffres ne trompent pas.

Bryan Cave compte près de 900 avocats pour un chiffre d’affaires 2016 de 608 millions de dollars. BLP, c’est 254 millions de livres de chiffre d’affaires (c’est-à-dire 342 millions de dollars) pour environ 500 avocats. La complémentarité de leur couverture géographique est néanmoins sans équivoque. L’américain est assez peu positionné en Europe et en Asie, avec une centaine d’avocats en dehors des frontières américaines. BLP compte quant à lui des bureaux importants à Londres, en Allemagne, à Moscou et à Hong Kong.
Paradoxalement, la France fait exception à la règle. BLP dispose actuellement d’un bureau dans la capitale qui ressemble plus à une boîte aux lettres. Bryan Cave a quant à lui bien développé ses équipes parisiennes depuis son implantation en 2008. Il compte désormais 19 avocats dont 6 associés. Parmi les derniers arrivés, on citera Constantin Achillas en contentieux (2013), Rémy Blain en corporate M&A (2015), Antoine Martin en fusions-acquisitions et en distressed M&A (2016) et David Père en droit pénal (2017). Mais ce rapprochement pourrait leur conférer davantage de visibilité.

Deux cabinets sur l’émission de Scor

- 400 vues

Pour ses obligations subordonnées de niveau 2, proposant un taux d’intérêt de 1,375 % jusqu’en septembre  2031 (et révisé...

Deux cabinets sur l’émission de Scor

- 400 vues

Pour ses obligations subordonnées de niveau 2, proposant un taux d’intérêt de 1,375 % jusqu’en septembre  2031 (et révisé...

Création du cabinet Nexa Avocats

- 535 vues

Anne-Lise Chagneau et Mallory Labarrière fondent Nexa Avocats, une boutique de droit fiscal qui opère la jonction entre la fiscalité...

DAYONE DAY ONE

Le Covid, nouveau risque juridique

- 484 vues

Le cabinet de conseil Day One vient de publier son Baromètre 2020 des risques juridiques des sociétés du CAC 40, qui synthétise...

Pierre Gide, une vie d’avocat

- 429 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne