Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

« Si l’activité redémarre progressivement, nous allons nous interroger sur qui sortir en priorité du chômage partiel »

Par LUCY LETELLIER

Didier Boudy, CEO du groupe Mademoiselle Desserts, leader européen de la pâtisserie surgelée, témoigne de l’impact quasiment immédiat de la crise sur le secteur alimentaire. Prévention et communication sont au cœur de ses préoccupations.

Comment votre secteur d’activité et votre entreprise ont-ils été impactés ?

Nous sommes les leaders européens de la pâtisserie surgelée premium qui est vendue fraîche en magasin ou en restauration. Nous réalisons 50 % de notre activité dans la restauration. Mais du jour au lendemain, il n’y a plus eu aucune commande ! En grande distribution, après une première semaine de confinement plutôt encourageante, nos ventes se sont écroulées. Ceci s’explique par le manque de personnel en magasin conjugué à la désertion des rayons frais par les consommateurs notamment en hypermarchés. En deux semaines, les ventes ont chuté de 60 % environ, même chez les plus grandes enseignes. Nous sommes donc aujourd’hui à environ 20 % de notre activité normale. Plus de la moitié de nos usines sont aujourd’hui fermées et plus de 1 500 de nos employés sont au chômage partiel, ou « on furlough » comme ils disent en Angleterre.

Quels sont les sujets urgents auxquels vous avez dû faire face ?

Le premier sujet a été la communication, principalement interne. Expliquer, rassurer, accompagner. D’abord, sur les risques et la prévention pour prévenir la contamination des personnes qui continuaient de travailler. Puis, sur les conséquences du ralentissement d’activité. Pour beaucoup de nos employés, voir leur usine fermer est un vrai traumatisme.

Les autres sujets auxquels nous avons dû faire face étaient plus techniques. Comment permettre à un grand nombre de nos salariés de travailler à distance en un temps record ? Comment organiser une gouvernance fiable et stable en call et visioconférence ?

Avez-vous dû traiter de nouveaux sujets pendant cette crise ou des problématiques juridiques inattendues ?

Toutes les mesures touchant au chômage partiel et à ses conditions d’application étaient nouvelles pour nous. Avec son cortège de cas particuliers délicats qui nous imposaient de discuter avec nos avocats en droit social et notre fédération professionnelle de façon régulière. Ce chômage partiel va continuer de nous occuper. Car si l’activité redémarre progressivement, nous allons devoir nous interroger sur qui sortir en priorité du chômage partiel et selon quels critères ?

Comment avez-vous appréhendé la succession d’ordonnances prises par le gouvernement ?

Comme beaucoup, nous nous sommes mis en mode gestion de crise. Dès qu’une nouvelle ordonnance est publiée, nous planchons sur sa transcription opérationnelle et la communication adaptée pour nos équipes. Quasiment à chaque fois, nous avons recours à nos cabinets partenaires pour tel ou tel point qui ne nous paraît pas clair ou sujet à interprétation.

A la dérive

- 733 vues

Sous le pseudonyme de Nicholas Beaulieu, le nom de son personnage principal, un avocat parisien souhaitant garder l’anonymat prétend caricaturer...

Sondage - Les cabinets après le Covid

- 580 vues

Après les confinements plus ou moins stricts et le démarrage de la campagne de vaccination, les cabinets d’avocats reprennent leur...

UGGC accueille Olivier Moriceau

- 599 vues

Olivier Moriceau rejoint UGGC Avocats en qualité d’associé responsable du département banque & finance.

Création de MG Avocats

- 552 vues

Martin Guérin crée MG Avocats, cabinet spécialisé en droit immobilier, avec une prédominance en droit de l’immobilier...

Bersay promeut Manuela Bitton

- 669 vues

Bersay renforce son département fiscal avec la nomination de Manuela Bitton en qualité de counsel.

Baker McKenzie promeut Romain Travade

- 615 vues

Baker McKenzie annonce la nomination de Romain Travade au sein de sa pratique concurrence et distribution en qualité de counsel.

A la dérive

- 733 vues

Sous le pseudonyme de Nicholas Beaulieu, le nom de son personnage principal, un avocat parisien souhaitant garder l’anonymat prétend caricaturer...

Un rapport sur le cloud bancaire

- 573 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Accompagner des étudiants en droit

- 566 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

5e édition du concours We Law You

- 594 vues

Les lauréats de la 5e édition de We Law You, concours destiné aux start-up organisé par le cabinet DS Avocats, en partenariat...

Prix Jean-François Prat

- 632 vues

À l’occasion du Prix Jean-François Prat 2021, qui sera remis le 30 septembre 2021, le fonds de dotation Bredin Prat pour l’art...

Université d’été de l’UIA

- 617 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

Protection du secret des affaires

- 637 vues

Un rapport, intitulé « Open secrets ? Guarding value in the intangible economy », élaboré par CMS et réalisé...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne