Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Image

Cazals Manzo Pichot, le collectif avant tout

Par LA LETTRE DES JURISTES D'AFFAIRES

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires Magazine N°56 - Octobre 2018

Quatre ans après son ouverture, Cazals Manzo Pichot a gagné ses galons sur la place parisienne. Positionnée comme une boutique généraliste en matière de fiscalité, elle a su s’imposer comme une alternative sérieuse aux grandes marques du secteur, tout en sachant se positionner comme partenaire des cabinets dépourvus de pratique fiscale interne. Le professionnalisme et la technicité des quatre associés sont moteurs dans ce développement rapide. Sans oublier des méthodes de travail qui mériteraient d’être source d’inspiration pour le plus grand nombre de leurs confrères.

Les locaux du cabinet sont situés au centre du triangle d’or, dans un immeuble haussmannien de la rue de la Boétie. L’intérieur est blanc, propre, ordonné. Exactement comme l’on pourrait s’imaginer le bureau d’un fiscaliste. Sauf que chez Cazals Manzo Pichot, l’ambiance est tout sauf figée. Quatre associés s’installent rapidement face à nous. Sourires aux lèvres, regards francs, pétillants et conversation animée, sans chichi, jalousie ni ego mal placés. Thomas Cazals, Maxence Manzo, Romain Pichot et Bertrand de Saint Quentin ont des personnalités bien différentes. Mais l’harmonie entre eux est indéniable. Et le respect, sincère. Ils expliquent d’ailleurs que, pour mieux se connaître et travailler ensemble, ils partagent leurs bureaux à deux et déménagent de salle tous les six mois pour recréer les binômes. Le modèle est reproduit chez les quatre collaborateurs : Morgan Anfray, Aurélie Urvois, Jessica Sellem et Valentin Damien. Sans oublier Karine Sailland, leur office manager. « Il permet de mieux intégrer les nouveaux venus dans l’équipe », affirment-ils avec conviction. Le cabinet s’apprête d’ailleurs à accueillir un cinquième associé, cette fois-ci une femme, en janvier prochain. Et de nouveaux collaborateurs devraient également emménager dans les mois à venir. La croissance des effectifs connaît en effet un rythme continu depuis l’ouverture de la boutique, il y a quatre ans.

L’histoire d’un vrai projet entrepreneurial

En 2014, Thomas Cazals et Maxence Manzo se lancent dans le grand bain. Le premier est alors collaborateur chez Darrois Villey Maillot Brochier et exerce en fiscalité patrimoniale, auprès d’Alain Maillot notamment. Il avait précédemment fait ses débuts dans l’équipe de Vincent Agulhon, chez Jones Day. C’est d’ailleurs dans la firme américaine qu’il avait rencontré Maxence Manzo, pour sa part spécialisé en fiscalité transactionnelle et immobilière, avec lequel des liens d’amitié s’étaient créés.

Déjà abonné(e) ? Identifiez-vous.
ou découvrez notre offre spéciale d'abonnement

Mayer Brown promeut

- 417 vues

Sébastien Delaunay sera promu, le 1er janvier prochain, associé du département Employment & Benefits.

Mayer Brown promeut

- 417 vues

Sébastien Delaunay sera promu, le 1er janvier prochain, associé du département Employment & Benefits.

Ollyns poursuit sa croissance

- 532 vues

Le cabinet Ollyns, fondé en septembre dernier par David Pitoun et Cyrille Garnier, annonce l’arrivée d’Anne-Laurence Faroux,...

Campus AFJE

- 461 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté...

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne