Accès Rapide
S'identifier

Lja.fr : le site d’information en prise directe avec l’actualité des cabinets d'avocats et des directions juridiques. Chaque jour, l’actualité du droit grâce à nos news, portraits, fiches pratiques et points de vue d’experts.

Faire simple et court : une nécessité pour communiquer avec efficacité

Par Brigitte Van Dorsselaere et Paul Boulant, Image juridique

L’avocat doit désormais communiquer «  simple  et court » pour être remarqué. Car il  doit faire face à un nombre croissant de cabinets communicants à l’heure de l’ouverture de la profession à la communication, tout en disposant de moins de temps pour faire passer son message du fait de la rapidité inhérente à l’ère du numérique.

La simplicité constitue bien plus qu'une tendance. En 2016, c’est une nécessité absolue pour être vu, lu, entendu, reconnu, bref pour être efficace, face :

•    au démarchage autorisé dans la profession d’avocats, sous certaines réserves (loi Hamon du 17 mars 2014, décret d’application du 28 octobre, article 10 du règlement intérieur national de la profession d’avocat modifié) ;
•    au phénomène plus général de sursollicitation ;
•    aux nombreuses plateformes numériques ;
•    aux différents medias ;
•    à la répétition des messages ;
•    à la crise économique (manque d’argent) ;
•    au monde actuel qui va si vite… (manque de temps).

Simplifier, un exercice pas simple

Qu’il s’agisse de faciliter le déploiement de l’identité du cabinet ou de présenter un projet, le cabinet doit transmettre les valeurs et messages de sa marque de façon courte, claire, rapide, directe et percutante pour obtenir rapidement un résultat.  

Cela impose d’aller à l’essentiel et de simplifier à tous les niveaux : message, format du document et esprit de son exécution.

Il s’agira de toucher la sensibilité humaine des clients et prospects pour mieux capter leur attention, de se rapprocher ainsi davantage d’eux et d’optimiser l’impact de son message.

Ce travail s’effectuera sur tous les projets, tous les supports, papier et numériques, destinés aux clients ou prospects,  partenaires, collaborateurs… ou bien à la presse : plaquette de présentation du cabinet, site,  article de presse, manifeste, rapport d’activité, ouvrage…

Être simple est toutefois un exercice difficile : Léonard de Vinci ne disait-il pas  "La simplicité c'est la sophistication suprême" ?  L’exercice, non aisé, porte tout d’abord sur la rédaction de contenu textuel, ensuite sur le recours aux visuels, et, enfin, sur la diffusion qui doit être aussi directe que possible.

Travailler le contenu textuel

Le cabinet doit tout d’abord développer un contenu textuel simple et court, ce qui impose notamment :

•    d’alléger  les contenus ;
•    d’effectuer un travail de synthèse ;
•    de hiérarchiser les informations ;
•    de réduire les phrases, souvent très longues chez les avocats ;
•    de simplifier la syntaxe ;
•    de recourir à des formules percutantes ;
•    de  bien choisir les mots : sonores, accessibles,  pour traduire le jargon juridique et rendre le contenu accessible et rapidement lisible par les  clients, et surtout les non juristes ;
•    de s’intégrer de façon harmonieuse dans le quotidien du client ou du secteur d’activité des interventions du cabinet pour être remarqué ;
•    de travailler les titres et les sous titres ;
•    de créer des lexiques, le cas échant.

Illustrer les contenus

L’image marquant bien plus qu’un long discours, et permettant une plus grande mémorisation, il faut privilégier les visuels, par exemple :

•    créer l’univers graphique du cabinet en représentant la marque par un logo, des couleurs, une typo ;
•    illustrer l’activité ou les activités du cabinet par des visuels pertinents, plus impactants et mémorisables que le texte ;
•    intégrer des photographies, permettant d’ouvrir vers d’autres univers et de « sortir » du cabinet ;
•    animer des supports numériques par des clips et vidéos ;
•    ajouter des chiffres, toujours parlants, en donnant un sens aux données chiffrées
•    présenter via des schémas ou des tableaux.

Privilégier la diffusion directe

Enfin, faire simple et court, c’est aussi privilégier le contact direct, le « bouche à oreille des temps moderne ». Le cabinet prendra, à cet égard, certaines mesures, notamment  :

•    relier son site internet aux réseaux sociaux ;
•    apprendre à rédiger au format du web et au format spécifique des réseaux sociaux, avec un volume particulièrement court sur Twitter ;
•    développer son réseau,  à la fois virtuel (réseaux sociaux) et physique (contacts humains et remise du bon vieux papier) ;
•    partager ces informations, le partage constituant un nouveau vecteur de diffusion à exploiter.

Par ces trois types d’exercices –  rédaction, illustration et diffusion –, le cabinet communiquera avec plus d’efficacité et rassurera sa clientèle : ce qui se conçoit bien s’énonce clairement.

Il réussira aussi à concilier le recours à tous les outils modernes de communication avec les spécificités de son métier, bref à innover tout en respectant les usages et la déontologie de sa profession.

Rivière Avocats Associés coopte

- 423 vues

Rivière Avocats Associés, spécialisé en droit de l’immobilier, a n n o n c e l e s cooptations de quatre associés,…

LE TOP 40 des AVOCATS DU CAC 40

- 1029 vues

Pour la deuxième année consécutive, le magazine Forbes publie, en partenariat avec la LJA , une enquête sur les 40 avocats…

Racine annonce la nomination de huit counsels

- 473 vues

Racine nomme Quentin Cournot (droit fiscal), Laurianne Cunha (droit social), Agatha Cruceru (droit social), Lisa Ducani (restructuring), Caroline Hazout-Nakache…

De la loi Sapin 2 à la loi Sapin 3

- 529 vues

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées…

Cinq cabinets sur le LBO de Valiantys

- 431 vues

Keensight Capital prend une participation majoritaire au capital de Valiantys, dans le cadre d’un LBO structuré avec l’équipe…

Julia Kalfon rejoint Squair

- 471 vues

Squair renforce son équipe contentieux, avec l’arrivée de Julia Kalfon comme associée.

Taylor Wessing nomme 4 counsels

- 457 vues

Taylor Wessing annonce la promotion, au titre de counsel, d’Axel Ferly (droit commercial et économique), Julie Filliard (droit social), Camille…

Cinq cabinets sur le LBO de Valiantys

- 431 vues

Keensight Capital prend une participation majoritaire au capital de Valiantys, dans le cadre d’un LBO structuré avec l’équipe…

Julia Kalfon rejoint Squair

- 471 vues

Squair renforce son équipe contentieux, avec l’arrivée de Julia Kalfon comme associée.

Cassandre Porgès intègre Hogan

- 512 vues

Hogan Lovells renforce sa pratique bancaire et financement, avec l’arrivée de Cassandre Porgès en qualité d’associée.…

Squair s’implante à Aix-en-Provence

- 516 vues

Après l’ouverture de bureaux à Bordeaux, Nantes et Lyon (cf. LJA 1541), Squair renforce cette fois-ci sa présence dans le Sud-Est…

Fabrice Veverka rejoint Willkie Farr

- 695 vues

Quelle trajectoire de carrière pour Fabrice Veverka ! À 43 ans, l’avocat va rejoindre, dans les prochaines semaines, le cabinet Willkie…

Lancement du cabinet d&a partners

- 701 vues

Le développement de la blockchain et le Web3 sont au coeur de toutes les attentions. Si l’offre juridique est principalement portée…

Création de Maco Avocats

- 550 vues

Nathalie Maire et Mélanie Conoir créent Maco Avocats, un cabinet dédié au droit social. Les fondatrices conseillent les entreprises…

Pierre-Emmanuel Frogé rejoint BCLP

- 612 vues

Bryan Cave Leighton Paisner annonce l’arrivée de Pierre-Emmanuel Frogé, en qualité de counsel, pour développer la pratique…

Squair ouvre un bureau à Lyon

- 694 vues

Quelques semaines après son troisième anniversaire, Squair renforce sa présence régionale, avec l’ouverture d’un…

L'agenda de la semaine - n°1525

- 3141 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Naissance de la legaltech White Alert

- 3357 vues

Le cabinet Ayache propose un dispositif numérique de lancement d’alertes conforme à la loi Sapin 2, qui impose aux entreprises de…

Consultation publique de l’AMF

- 3286 vues

L’Autorité des marchés financiers a fait le constat d’une augmentation encore trop lente de la proportion des fonds d’investissement…

Fieldfisher x Euronext

- 3750 vues

Fieldfisher est partenaire d’Euronext dans le cadre du déploiement de la nouvelle édition de son programme FamilyShare, destiné…

Mémoires d’un avocat international

- 3854 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Violations du RGPD

- 3370 vues

Toutes les semaines, le meilleur des évènements, des initiatives, des rendez-vous et des publications à venir, de la communauté…

Abandon du projet DataJust

- 3688 vues

Selon une information du site acteurspublics.fr, qui n’a pas encore été confirmée par la Chancellerie, le développement…

abonnez-vous
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Il semble que vous utilisiez un ad-blocker !

La Lettre des Juristes d'Affaires se finance par la publicité afin de vous offrir un contenu de qualité.

Deux solutions vous sont proposées :

Désactivez votre ad-blocker

Abonnez-vous à la LJA

Je m'abonne