Le nordiste Vade Secure vient de lever 70 M€ auprès de General Catalyst, un fonds basé à Boston, passant ainsi sous pavillon américain.

Trois investisseurs de General Catalyst, Paul Sagan (ancien CEO d’Akamai Technologies), Austin McChord (ancien CEO de Datto) et Matthew Brennan, rejoindront le conseil d’administration de la société.

Par ailleurs, Stephan Dietrich, co-fondateur de l’éditeur français Neolane et actuel membre du conseil d’administration de Vade Secure, va co-investir aux côtés de General Catalyst.

L’éditeur de solutions de sécurité pour la messagerie électronique prévoit d’utiliser ces fonds pour développer sa présence outre-Atlantique, une région qui pèse déjà 30 % du chiffre d’affaires.

Vade Secure investira également dans l’amélioration des capacités de détection des menaces basées sur l’intelligence artificielle, ainsi que dans sa solution de sécurité de messagerie électronique native pour Office 365.

Gide a conseillé General Catalyst, avec David-James Sebag, associé, Pauline Schaeffer et Sarah Doray en corporate.

Ropes & Gray l’a également épaulé sur les aspects US.

Jones Day a assisté Vade Secure et ses actionnaires existant, dont Isai Gestion, avec Renaud Bonnet, associé, Paul Maurin et Hortense Fouilland sur les aspects corporate/transactionnels, Nicolas Brice, associé, et Pierre Barthélemy sur les aspects réglementaires, Philippe Marchiset en IP, Nicolas André et Stéphane Raison sur les aspects fiscaux, ainsi que Jean-Michel Bobillo et Charlotte Bienabe en droit social.