Trois cabinets sur le rachat de Treezor par Société Générale

0
208
 

Société Générale a annoncé avoir conclu un accord en vue d’acquérir l’intégralité du capital de la fintech Treezor, l’une des plateformes pionnières du bank-as-a-service en France.

Créé en 2015, elle fournit des services bancaires et l’intégralité de la chaîne des paiements par API à destination d’une clientèle professionnelle composée notamment d’entreprises dans le secteur financier. En deux ans d’activité, les volumes gérés par Treezor ont atteint 3 mds€ par an et 300 000 cartes de paiement ont été émises d’après la société.

Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie « transform to grow » de Société Générale. A travers cette acquisition, le groupe, qui fonctionne autour de trois axes principaux, à savoir les réseaux de détail en France, ceux à l’international et la banque de financement et d’investissement, entend désormais se positionner en tant que fournisseur majeur de solutions à destination des fintech et néo-banques.

En juin dernier, il avait déjà effectué l’acquisition de Lumo, une plateforme de financement participation dédiée aux énergies renouvelables.

DLA Piper Paris a représenté Société Générale, avec Sonia de Kondserovsky, associée, Marie-Charlotte Mevel et Sidney Rosenberg en corporate, Fabrice Armand, associé, et Dibril Sako sur les aspects de réglementation bancaire et financière, Raphaël Bera, associé, et Louise Chappey, en fiscalité, Jonathan Rofé, associé, et Caroline Goupil, counsel, sur les aspects IT et digital, ainsi que Philippe Danesi, associé et Eva Amor en social.

Viguié Schmidt & Associés a assisté Treezor et ses actionnaires, dont le fonds BJ Invest, avec Fabrice Veverka, associé, et Charles Fillon, counsel, sur les aspects M&A/corporate, ainsi que Christel Alberti, associée, en fiscal.

DS Avocats a conseillé les fondateurs opérationnels de Treezor, avec Arnaud Langlais, associé, sur les aspects M&A/corporate, et Christophe Billet, associée, en fiscal.