Trois cabinets sur le rachat de Babou par B&M

0
471
 

Le discounter britannique coté à la Bourse de Londres B&M European Value Retail vient de racheter l’enseigne discount Babou, spécialisée dans la distribution de produits non-alimentaires bon marché, auprès de Paminvest, holding du groupe de la famille Kleboth.

B&M finance cette acquisition d’un montant de 91,2M€ par emprunt, grâce à une ligne confiée par BNP Paribas.

Créée en 1979 par la famille Kleboth, la société auvergnate, qui compte 95 magasins en France, passe donc sous le giron de son concurrent anglais, qui en possède plus de 580 magasins au Royaume-Uni et emploie plus de 28 000 personnes.

B&M serait intéressé par Babou depuis 2015, et aurait donc négocié ce rachat pendant toute cette période. Avec le rachat de l’entreprise au 350M€ de chiffre d’affaires, B&M souhaite renforcer sa position dans l’Hexagone, après s’être implanté en Allemagne en 2014. 

LPA-CGR a assisté B&M, avec Raphaël Chantelot, associé, Thibault WillaumeDelphine Roullier-Paris et Maxime Labonne en M&A, Karine Bézille, associée, et Sophie Marinier en social, ainsi que Prudence Cadio, associée, et Eva Naudon en IP-IT.

EY Société d’Avocats les a également épaulés en fiscalité, avec Anne Laure Drouet, associée, et Arthur Leclerc.

Desfilis a épaulé les cédants (PIM/ famille Kleboth), avec Philippe RosenpickNathalie Hollier, associés, et Laura Hominal en corporate, ainsi que Sophie Fournier, associée, en fiscal, et Anastasia Fleury en social.