Installée à Paris depuis septembre 2016, Trinity International se développe en accueillant Marianna Sedefian comme associée.

Elle rejoint ainsi l’équipe française portée jusqu’à présent par Pierre Bernheim, associé, assisté de trois collaborateurs. Si celui-ci accompagne les porteurs de projets depuis l’analyse de faisabilité juridique des projets jusqu’aux bouclages financiers avec une excellente maîtrise de la négociation des documents de projets (concession, contrat d’achat d’électricité), il est particulièrement reconnu pour sa connaissance du secteur de l’énergie (photovoltaïque, éolien, hydroélectricité et thermique) et des enjeux qui y sont liés. Sa nouvelle associée apporte pour sa part une expérience des financements de projets. Elle conseille tant les établissements financiers et les bailleurs de fonds (BEI, BAD, AFD, BOAD) que les sponsors, industriels et fonds d’investissement, français et internationaux, dans leurs projets en France ou en Afrique.

Son savoir-faire repose principalement sur tous les aspects de structuration et financement de grands projets d’infrastructures, industriels et énergétiques, généralement sur la base de PPP et contrats de concession. Diplômée du DJCE d’Aix en Provence (2004), elle a débuté en 2006 chez White & Case dont elle était devenue counsel au sein de l’équipe Énergie, Infrastructures, Projets et Financement d’actifs.

« Mon arrivée chez Trinity International permet aussi de compléter le pôle Afrique francophone, composé de neuf avocats dont cinq sont associés, et qui sont répartis entre les trois bureaux du cabinet : Londres, Washington et Paris », ajoute-t-elle.

Trinity International est une sorte de boutique internationale, exclusivement dédiée aux projets d’infrastructures et d’énergie en Afrique et dans les autres pays émergents. Fondée à Londres en 2006, elle est positionnée auprès des investisseurs et porteurs de projets, des banques commerciales et de développement ainsi que des États.

Très reconnue dans le monde anglosaxon et sur le marché de l’Afrique anglophone, la marque est encore assez discrète à Paris. Le bureau, qui est installé rue Portalis, est néanmoins intervenu sur une trentaine de projets depuis sa création pour des clients comme Scatec Solar, Akuo, Globeleq, Voltalia, Total Eren, ou encore Quadran International.

Il a surtout de fortes ambitions de développement. « D’ici cinq ans, nous souhaitons que notre équipe française ait doublé de taille pour proposer une offre complète aux acteurs clés du marché français désireux d’initier des projets en Afrique. Nous voulons que la marque devienne une référence en Afrique francophone, comme elle l’est déjà dans la sphère anglophone » explique Pierre Bernheim. Et celui-ci de mettre en avant une offre de service qualifiée de « pionnière » car portée par une équipe d’avocats chevronnés, pour l’essentiel seniors, et confortée par une structure d’honoraires en partie basée sur des success fees.