La Française des jeux (FDJ) fait son entrée sur Euronext Paris.

Depuis jeudi, les particuliers comme les investisseurs peuvent souscrire des actions de l’opérateur de jeux, jusqu’ici détenu à 72 % par l’État, pour un prix unitaire compris entre 16,50 et 19,90 €.

L’opération prévoit la cession de 52 % de la FDJ, dont l’État conservera 20 %, en plus d’un droit d’agrément dès lors qu’un actionnaire voudra prendre plus de 10 % du capital.

Les particuliers bénéficient de conditions préférentielles : outre la décote de 2 % pour toute action achetée ou encore l’action gratuite pour dix achetées dès lors que l’on s’engage à les garder 18 mois, un seuil minimum de souscription a été fixé à 200 €, soit un peu plus d’une dizaine d’actions achetées.

La période de souscription s’étendra du 7 au 20 novembre, pour une première cotation prévue le 21 novembre.

Le solde du capital demeurera entre les mains des actionnaires historiques Union des Blessés de la Face et de la Tête (9,2 % du capital), la Fédération Maginot des Anciens Combattants (4,2 %), les buralistes (2 %) ou encore les salariés (5 %).

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

 

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES