Six cabinets sur la reprise d’Asco Industries par Schmolz + Bickenbach

Paru dans La Lettre des Juristes d'Affaires N°1135 du 05 février 2018

0
501
 

L’opération devrait en partie mettre un terme à ce dossier qui date de nombreuses années.

Le groupe germano suisse Schmolz + Bickenbach vient de reprendre la majeur partie des actifs d’Asco Industries, société opérationnelle d’Ascométal. Il s’agissait d’une deuxième procédure de redressement judiciaire pour le groupe après celle de 2014. Elle a été précédée d’un mandat ad hoc. L’offre de reprise de Schmolz + Bickenbach est financée exclusivement sur fonds propres. Le groupe reprend 1 235 salariés sur les 1 350 postes préexistants. L’offre exclut l’aciérie d’Ascoval, détenue par Asco Industries et Vallourec. Le sort de cette dernière reste toujours en question.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a reçu le 2 février les représentants syndicaux de l’aciérie Ascoval, les élus locaux, les dirigeants de Vallourec et ceux de Schmolz + Bickenbach.

Schmolz + Bickenbach est représenté par Willkie Farr & Gallagher avec Alexandra Bigot, associée et Thomas Doyen ainsi que par Baker McKenzie avec Alain Sauty de Chalon, associé et Gautier Valdiguié en corporate, Léna Sersiron, associée, Thomas Guérin et Laurianne Coq en concurrence/ distribution, Olivier Vasset, associé et Arnaud Bresch en droit social, ainsi que Marie-Laetitia de La Ville-Baugé, counsel et Roman Roussel en droit public.

Chassany Watrelot & Associés s’est également chargé du droit social avec Jérôme Watrelot et Julien Boucaut-Maître, associés.

La société Asco Industries était conseillée par Bremond et Associés avec Guilhem Bremond et Delphine Caramelli, associés.

Vallourec était assisté par Weil Gotshal & Manges avec Jean-Dominique Daudier de Cassini, associé, Henri Cazala et Laurène Boyer.

Les créanciers et actionnaires étaient représentés par Orrick avec Saam Golshani et Alexis Hojabr, et Solène Gauthier en restructuring, Carine Mou Si Yan, associée en finance ainsi que par Patrick Hubert, associé et Marie-Laure Combet, of counsel en droit de la concurrence.