Penser l’arborescence de son site

0
347
 

La structure du site est loin d’être neutre. Bien au contraire, cette étape de construction d’un site, ou de sa refonte, est fondamentale : si le site doit contenir toutes les informations utiles pour présenter le cabinet, celles-ci doivent être priorisées et bien réparties pour que le site mette en avant ce qui distingue le cabinet de ses concurrents, réponde à la demande de l’internaute et soit bien référencé.

Le site doit contenir tous les contenus utiles pour présenter le cabinet, et ne rien omettre. L’arborescence représente la manière dont les différentes informations y seront organisées.

Au-delà d’un plan et d’une structure de rangement des informations, elle découle d’une analyse du cabinet et des besoins des visiteurs en vue de classer, mais surtout de hiérarchiser  les contenus du site.

Prenez le temps de poser les bases de votre projet – Dessiner son sitemap, c’est maîtriser 90% de ce dernier.

L’arborescence a ainsi une action déterminante sur la visibilité du site à différents niveaux :

■ tout d’abord, la spécificité du cabinet sera plus visible : les informations les plus distinctives seront mises en avant

■ ensuite, la navigation des internautes sur le site sera facilitée : l’internaute trouvera d’autant plus facilement les contenus qu’il recherche si l’organisation des informations sur le site est  logique et cohérente avec le pitch du cabinet, et si la diffusion des informations tient compte du profil et des besoins des visiteurs

■ ensuite, le site  sera mieux référencé par les moteurs de recherche qui l’indexeront  d’autant mieux qu’ils liront la hiérarchie entre les différentes informations

L’étape de la construction de l’arborescence, trop souvent sous-estimée, fait donc partie intégrante de la stratégie de communication du cabinet.

Elle n’interviendra qu’à la suite de différentes démarches préalables. En cas de refonte d’un site préexistant,  elle sera revue et non systématiquement reprise avec une modification des seuls contenus et visuels. La construction même du sit mérite souvent d’être repensée pour tenir compte de l’évolution du cabinet.

10 étapes recommandées, en amont et en aval

Lors de l’expression des besoins ou de la conception du site, il faut aller au-delà des principales pages que l’on prévoit sur le site pour suivre les étapes suivantes :

■ Lister tout les contenus à diffuser sur le site : il ne faut rien omettre

■ Rechercher la distinction du cabinet pour la mettre en avant : il est essentiel de rechercher sa distinction et de travailler sur son pitch pour qu’il apparaisse clairement dés la page d’accueil ( en texte et en visuel)

■ Réfléchir à ce que vient chercher le visiteur sur le site pour y répondre : qu’il soit en phase de découverte du cabinet via Google ou à une étape plus avancée de choix d’un cabinet parmi ceux recommandés, il faut prendre en compte les particularités des profils visés pour construire la bonne structure

■ Définir votre objectif : savoir ce que vous attendez de l’internaute permet de mieux trier les informations, de se distinguer en proposant des contenus différents, de l’amener à vous contacter ou à interagir (inscription newsletter, téléchargement de documentation avec des formulaires de contact à remplir )

■ En cas de site préexistant, à refondre ou à faire évoluer, consulter les outils de tracking installés : l’outil permet de voir quelles sont les pages les plus visitées, les contenus qui ont le plus attiré l’internaute avec tous les détails (nombre d’affichage de la page, temps de lecture, taux de rebond, nombre de prise de contact par page…). Si vous n’en avez pas,  installer un outil de statistiques de visites,  par exemple Google Analytics, gratuit, qui vous fournira des informations précieuses, même peu de temps avec la refonte.

■ Analyser  aussi les mots clés les plus efficaces sur lesquels vous voulez vous positionner : des outils spécialisés, et souvent gratuits, permettent de connaître les mots-clés les plus recherchés par vos visiteurs et ainsi de mieux répondre à la demande par la répartition des contenus sur le site.  Il convient alors de prévoir une page par mot clé recherché via Google par les internautes pour optimiser le référencement du site.

■ Privilégier les contenus permettant une interaction : par exemple, le téléchargement gratuit d’un document, d’un outil, d’une publication…ou une demande d’information

■ Construire alors seulement l’arborescence en priorisant les pages et leurs contenus pour organiser les contenus de façon efficace : il est déconseillé de prévoir trop de rubriques principales car le menu sera inutilisable et la navigation difficile. Il ne faut pas  on plus prévoir trop de sous-rubriques, ce qui augmenterait le nombre de clics pour atteindre une page alors qu’il faut justement répondre à la demande au plus vite.

■ Travailler ensuite les contenus à partir de cette arborescence : si vous avez déjà un site, créer alors les contenus qui manquent ou réadapter vos  contenus pour correspondre à votre nouvelle arborescence.

■ Rechercher enfin les visuels en fonction de cette arborescence : ils devront illustrer le pitch du cabinet et donc aussi être travaillés après la construction de l’arborescence et du choix de informations à prioriser.