Appelée faux procès, mock trial ou encore simulacre de procès, cette technique d’entraînement fortement utilisée aux États-Unis consiste, pour l’une des parties et son conseil, à organiser un procès factice en amont, de manière à parer à toute éventualité lors de l’audience. Elle commence à se démocratiser en France. Enquête.

«L’avocat ne recevra les conclusions de la partie adverse que quelques heures avant sa plaidoirie, il doit donc anticiper le plus possible les arguments du parquet et de la partie civile », explique Valérie Munoz-Pons, counsel spécialisée en droit pénal des affaires chez Quinn Emanuel. La préparation minutieuse de l’audience est l’un des gages de succès du dossier. C’est pourquoi le cabinet vient de lancer son Academy et ses Masterclass, un programme destiné aux membres des directions juridiques et aux jeunes avocats pour faciliter leur prise de parole en public et les familiariser avec la plaidoirie pénale, commerciale, à l’arbitrage, ainsi qu’aux procédures d’examination et de cross examination.

De nombreux cabinets entraînent désormais leurs clients de manière informelle, en organisant une répétition dans leurs locaux. Kiril Bougartchev, fondateur du cabinet Bougartchev Moyne Associés, leur conseille, par exemple, d’assister à des audiences de la même chambre que le litige en cours pour les familiariser avec le décorum et avec la procédure. D’autres cabinets vont même plus loin, en mettant en scène un procès factice sur un dossier qui est, quant à lui, bien réel. « Le mock trial est un formidable outil de préparation qui permet de tester un argumentaire pour savoir de quelle manière il est perçu par des personnes extérieures au litige », témoigne Didier Malka, associé du cabinet Weil, Gotshal & Manges. La pratique provient des États-Unis et est principalement utilisée en contentieux des affaires, ainsi qu’en arbitrage international. « Le mock trial est d’une véritable utilité pour l’avocat et son client, particulièrement lorsque celui-ci intervient à l’audience », reconnaît Jean-Yves Garaud, associé de Cleary Gottlieb Steen & Hamilton.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES