Management de transition : un marché pour les fonctions juridiques ?

Paru dans LJA Magazine n°53 - Mars/Avril 2018

0
684
 

Né aux Pays-Bas dans les années 1970, le management de transition consiste, pour une entreprise, à recourir à des compétences opérationnelles externes de haut niveau pour une durée limitée afin d’accomplir une mission spécifique. D’abord utilisé en période de crise subie par l’entreprise, le management de transition s’est ensuite déployé auprès des fonctions de direction générale, de direction financière et de direction des ressources humaines. Depuis quelques années, il s’étend à la fonction juridique. Mais dans quelle mesure ? Et quels sont les profils recherchés sur le marché ?

Yves Mégret, associé de la société Valtus, compare son métier à celui d’un « urgentiste du management », chargé de trouver, dans un temps record, un dirigeant surdimensionné pour une période transitoire. « Depuis trois à quatre ans, des fonctions nouvelles se développent, note-t-il. Les clients demandent désormais des managers de transition pour les fonctions marketing, commerciales, de communication et aussi juridiques ». Les marchés hollandais, allemand et anglais sont bien plus matures, notamment sur la question juridique, et depuis plus longtemps. « Nous réalisons de plus en plus de de missions dans le domaine juridique », ajoute l’associé. Dans son vivier de 4 000 profils, il a quelques centaines de juristes.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES