Un arrêt récent complique singulièrement le droit de retrait d’un associé de Selarl. Une réforme législative serait bienvenue. Francis Teitgen, ancien Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Paris et associé du cabinet Teitgen & Viottolo, prend position.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

 

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES