Dans un monde de plus en plus digital où chacun ou presque est connecté tous les jours, la publicité digitale fait preuve de résistance car elle capterait moins l’attention que les autres médias d’après une étude de My Media.

Le cinéma est le support où l’attention moyenne accordée à la publicité est la plus importante

Le cinéma est le support média où l’attention accordée à la publicité est l’un des plus forts avec 61% (il faut avouer qu’il est difficile de changer d’écran ou de se lever de son siège et sommes donc ‘obligés’ de regarder la publicité au cinéma). Contrairement aux idées reçues, la publicité dans la presse papier (journal, magazine…) ainsi qu’à la télévision (malgré la télécommande) arrivent en 3e et 4e position avec respectivement 40 % et 38 % d’attention accordés à la publicité.

L’exemple de l’application Vintage est très intéressant. Lors d’un interview accordée il y a quelques semaines, un des responsable de cette application expliquait que le chiffres d’affaires de Vintage émane majoritairement de la publicité télévisuelle, et non à la pub sur le net. Paradoxal pour un business 100% digital !

Les publicités via des AdWords et les pub vidéo sont parmi les plus faibles capteurs d’attention

En effet, les adwords n’attirent que 32 % des internautes, ce pourcentage atteint 22% pour les publicités vidéo. D’une manière générale, la publicité reste très mal perçue par les internautes. Ils n’aiment pas la publicité et n’hésitent pas à utiliser des bloqueurs. Selon une étude du cabinet britannique e-Marketer, les français utilisent de plus en plus des bloqueurs de publicités sur le web. Et comparée au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, la France enregistre des taux relativement élevés d’adblocking. Plus d’un cinquième des internautes français ont utilisé un bloqueur de pub en 2018, sur un terminal au moins (soit 15,4 millions de personnes): ordinateur, tablette ou téléphone mobile.

Malgré les études peu encourageantes, la publicité en ligne reste privilégiée par les annonceurs. Peut-être pour une question de coût : la publicité en ligne demeure la moins cher… pour le moment. Mais qu’en est-il du fameux ROI ?!

Définition du mois :

L’attention publicitaire : L’attention publicitaire est un des grands facteurs d’efficacité publicitaire et correspond au « A » du modèle A.I.D.A (Attention, Intérêt, Désir, Action). Elle se traduit par l’attention apportée au message et constitue un préalable à la mémorisation. Selon les médias et supports publicitaires pris en considération, l’attention publicitaire est influencée par de nombreux facteurs tels que la disponibilité du contact exposé (un spectateur assis dans une salle de cinéma est plus disponible qu’un piéton), les techniques d’accroche publicitaire utilisées, et d’autres.

Sources : My Media, Definition marketing, e-Marketer