Le 12 mars dernier, les états-membres de l’Union européenne ont conclu un accord sur les contours de la future directive européenne qui protégera les lanceurs d’alerte dénonçant des infractions. Décryptage par l’avocat parisien William Bourdon, défenseur de lanceurs d’alerte et fondateur de l’association SHERPA.

Ce contenu est réservé à nos abonnés !

 

Inscrivez-vous et profitez de 15 jours offerts.
Sans engagement, sans carte bancaire

LJA, L'ESSENTIEL ET L'EXPERTISE DU DROIT DES AFFAIRES